Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Les professeurs et éducateurs occupant Les habitations du lycée de Sassandra menacés d’expulsion
Publié le mercredi 14 juin 2017  |  AIP
Comment


Sassandra, La vingtaine de professeurs et éducateurs qui vivent dans les habitations du lycée moderne Goffry Kouassi Raymond de Sassandra en toute illégalité vont être expulsés dès la rentrée scolaire prochaine s'ils ne respectent pas les conditions qui leurs sont imposées, a signifié le proviseur Jean Boété, au cours d'un échange sur l'état du lycée.

« Nous avons affaire à des squatteurs qui sont là depuis des années, touchant des indemnités de logements et sans prendre soins des habitations », a déploré M. Boété.

Le proviseur a dit qu’ « en principe, ces habitations doivent être occupées par les stagiaires, les nouveaux professeurs et éducateurs qui viennent d'être affectés ou mutés au lycée, le temps d'une année scolaire au bout de laquelle ils pourront se trouver une maison dans la ville ».

Les habitations, par manque d’entretien, sont délabrées. Des tuyaux d'évacuation des eaux usées et des déchets humains, cassés, déversent leur contenu dans la cour du lycée. Les maisons n'ont pas reçus de couche de peinture depuis des années.

Les occupants qui voudront continuer à vivre dans ces habitations, devront en prendre soins d'une part et accepter une imputation de leur indemnité de logement qui s'élève à 40.000 F CFA ou 50.000 F CFA, a fait savoir Jean Boété.

"C'est un cas de deux poids deux mesures", dénoncent des enseignants occupant de ces habitations, qui trouvent injuste que percevant des indemnités de logement, ces derniers sont logés gratuitement alors que le loyer de certains reviennent plus chère que leur indemnité.

Ouvert en 1957, le lycée moderne de Sassandra, rebaptisé il y a quelques années, lycée moderne Goffry Kouassi Raymond, compte 24 appartements.

(AIP)
iv/ena/kam
Commentaires


Comment