Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
NTIC
Article
NTIC

TIC: le GOTIC et SOFRECOM signent un accord pour une impulsion de la transformation digitale
Publié le jeudi 15 juin 2017  |  CGECI
TIC:
© Autre presse par CGECI
TIC: le GOTIC et SOFRECOM signent un accord pour une impulsion de la transformation digitale
Mardi 13 juin 2017. Dans la dynamique des réflexions stratégiques et la mise en œuvre de différents chantiers de digitalisation de portée nationale, la Maison de l’Entreprise, siège social de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (Cgeci) d’Abidjan-Plateau a servi de cadre pour la signature d’un accord de partenariat entre le Groupement des opérateurs du secteur des technologies de l’’information et de la communication (Gotic) et la Société française de communication, Sofrecom Group.
Comment


Dans la dynamique des réflexions stratégiques et la mise en œuvre de différents chantiers de digitalisation de portée nationale, la Maison de l’Entreprise, siège social de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire(Cgeci) d’Abidjan-Plateau a servi de cadre pour la signature d’un accord de partenariat ce mardi 13 juin 2017 entre le Groupement des opérateurs du secteur des technologies de l’information et de la communication (Gotic), l’un des 24 groupements qui composent la Cgeci et qui se positionne comme un acteur clé du domaine dans le pays et la Société française de communication, Sofrecom Group.

L’enjeu de ce partenariat qui va durer deux années est de capitaliser sur les savoir-faire croisés de Sofrecom et du Gotic et sur les meilleures pratiques du secteur pour développer de nouvelles opportunités business. C’est aussi un moyen de renforcer les synergies entre Sofrecom et l’écosystème digital ivoirien en capitalisant sur le réseau du Gotic.

Patrick M’Bengue, président du Gotic, s’est réjoui de ce partenariat qui marque également l’adhésion de Sofrecom à son groupement. Il a indiqué que «la Côte d’Ivoire a placé la transformation digitale de son économie au cœur de sa stratégie d’émergence». Il a expliqué que l’écosystème des entreprises locales IT et Télécoms a bien entendu un rôle essentiel à jouer dans ce processus. Cependant, du fait de «la complexité des projets ainsi que de l’agenda serré des réformes à entreprendre, il s’avère nécessaire pour la plupart de ces entreprises de nouer des alliances stratégiques dans le but de diversifier leurs savoir-faire et compétences, élargir leurs catalogues d’offres et de services».

Comment interroger les business models ? Comment replacer le capital humain, qui essentiellement prend en compte le digital manager ou le community manager vers cette transformation digitale? C’est sur ces questions que le président M’Bengue attend Sofrecom pour qu’ensemble, dans une synergie d’actions, l’on puisse trouver des solutions à la fois originales et frugales pour adresser les problématiques de transformation digitale de tous les compartiments de l’économie ivoirienne. Il a aussi appelé Sofrecom à l’accompagnement des Start up.

Selon Marianne Brunat, Directrice commerciale de Sofrecom Group, «la transformation digitale en Afrique comme en Europe passe par trois facteurs clés que sont: des infrastructures sécurisées et de qualité permettant une connectivité pour tous, des services simples et innovants tant pour le grand public que pour les entreprises et une transformation en profondeur des organisations et des modes de travail».
«Au moment où il est question d’objets connectés, il nous faut un modèle économique», C’est ce qu’a déclaré Mme Brunat pour qui cette signature est un partenariat sur projets, sur affaires et de co-développement. Mais avant, «il faut savoir ce que fait chaque acteur pour réussir votre transition numérique», a-t-elle ajouté. En réponse au plaidoyer de M. M’Bengue, Marianne Brunat a signifié que sa structure accompagne déjà les Start up à travers le fonds mis en place par le groupe Orange.

Faut-il le rappeler, Sofrecom est une filiale du groupe Orange et est une entreprise de conseil et d’ingénierie spécialisée dans le secteur des télécommunications. Depuis 1966, elle contribue à la transformation du secteur des TIC en Afrique et accompagne la transformation numérique et le développement de différentes institutions et d’Orange en Côte d’Ivoire.

Les projets de la structure se déroulent toujours en partenariat avec des entreprises locales. De ce point de vue, la création d’un bureau permanent à Abidjan va permettre de multiplier ces partenariats et de s’inscrire durablement dans l’économie locale. Le bureau d’Abidjan étend les actions de Sofrecom dans d’autres pays de la sous-région comme le Sénégal, le Burkina Faso et la Guinée.
Commentaires


Comment