Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Déclaration de la Commission Nationale des Droits de l’Homme à l’occasion de la journée de l’enfant Africain
Publié le vendredi 16 juin 2017  |  CNDHCI
Comment


La Journée de l’Enfant Africain est un évènement annuel qui commémore le massacre en juin 1976 des enfants de SOWETO, en Afrique du Sud, par le régime de l’apartheid. Ceux-ci manifestaient contre la décision du gouvernement sud-africain d’imposer l’afrikaans, comme langue d’enseignement de certaines matières dans les écoles.

Cette année 2017, le Comité africain pour la célébration de la Journée de l'Enfant Africain (JEA) a choisi le thème suivant : «l'Agenda 2030 pour un Développement Durable en faveur des enfants en Afrique: accélérons la protection, l'autonomisation et l'égalité des chances».

Avec ce thème, tous les acteurs africains, étatiques et non étatiques, s’engagent à agir dans le sens de la prise de mesures appropriées afin d’assurer davantage de mieux-être aux enfants africains, conformément à la Charte Africaine des Droits et du Bien-être des Enfants.

La Côte d’Ivoire qui a ratifié cet instrument en 2002, est partie prenante de cette initiative régionale qui traduit non seulement la reconnaissance des droits à tous ces enfants mais aussi l’engagement des Etats africains à en assurer la promotion et la protection à travers la mise en place de politiques et mécanismes adéquats.
La Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI), note ainsi que le Gouvernement a entrepris de nombreuses actions en faveur des enfants en situation difficile et vulnérable, notamment les enfants victimes de trafic, de traite, d’abandon, les enfants privés de liberté, les jeunes filles…

La Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire observe cependant que la mise en œuvre effective des différentes politiques en faveur des enfants reste confrontée à de nombreuses contraintes matérielles, financières et législatives.

C’est pourquoi, à l’occasion de cette 27ème édition de la Journée de l’Enfant Africain, la Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI) voudrait :

Saluer la présentation par le Gouvernement du rapport de la Côte d’Ivoire sur la situation des enfants au regard de la Charte Africaine des Droits et du Bien-être des Enfants, lors de la 29ème session du Comité Africain des Experts sur les Droits et le Bien-être des Enfants, en mai 2017 à Maseru au Lesotho,
Inviter le Gouvernement à renforcer le dispositif national de protection des Droits des enfants en identifiant des mécanismes et stratégies efficaces de prévention et de prise en charge gratuite et de qualité des enfants victimes de violence;

Exhorter les Organisations de la Société Civile à vulgariser les instruments nationaux et internationaux de protection de l’enfant et promouvoir une meilleure compréhension des implications pratiques des différentes obligations qu’ils comportent;

Interpeller les populations sur leurs responsabilités à l’égard des enfants.

La CNDHCI réaffirme sa détermination à s’engager auprès du Gouvernement et de tous les acteurs en faveur de la protection, l'autonomisation et l'égalité des chances des enfants en Afrique d'ici 2030.


Fait à Abidjan le 16 juin 2017

Namizata SANGARE
Commentaires


Comment