Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Mouvements des soldats, grogne des militants Rdr, grèves des fonctionnaires … : Les universitaires du RDR font des propositions concrètes à Ouattara
Publié le lundi 19 juin 2017  |  L’expression
séminaire
© Autre presse par DR
séminaire de la Cellule universitaire de réflexion et de stratégie du Rassemblement des enseignants républicains (CURS-RER) autour du thème : « La contribution des universitaires pour un environnement sociopolitique apaisé en Côte d’Ivoire »
Les 17 et 18 juin 2017.
Comment


Dresser un pont entre le savoir et le pouvoir. Voilà ce à quoi a servi le séminaire des 17 et 18 juin 2017 de la Cellule universitaire de réflexion et de stratégie du Rassemblement des enseignants républicains (CURS-RER) qui s’est déroulé autour du thème : « La contribution des universitaires pour un environnement sociopolitique apaisé en Côte d’Ivoire ». Pour réussir cette mission de réflexion, enseignants chercheurs et professeurs d’université membres du parti d’Alassane Ouattara ont fait le rappel de leur troupe. A ses militants, l’Honorable Kouyaté Abdoulaye, président national du RER, leur a fait une adresse des plus claires : « Vous vous en doutez, face à la résurgence des crises, l’intellectuel a le devoir de poser un diagnostic sur l’étiologie de ces soubresauts afin de proposer aux décideurs des mécanismes de correction », a-t-il justifié. Dans le souci de résorber une fois pour de bon, la crise entre les cadres du RDR et les militants, Kouyaté Abdoulaye confiera aux séminaristes la mission suivante : « J’attends de vous, un décryptage sans concession du mal qui ronge notre parti puis des propositions réalistes qui puissent nous aider à insuffler une nouvelle dynamique à la politique socioéconomique de la gouvernance du président Ouattara », a-t-il recommandé. Pour sa part, le Pr. David Musa Soro, président de la CURS-RER a justifié l’opportunité de la tenue de ce séminaire de réflexion « à ce moment où tout semble aller au mieux, que l’économie retrouve sa place de meilleure économie de la sous-région, que la Côte d’Ivoire redevient crédible et compte désormais parmi les 15 décideurs de ce monde, c’est en ce moment, curieusement que la gouvernance du RDR est confrontée à des remous internes et externes…», s’est-il inquiété. Ce pourquoi il a fait le rappel de ses ‘’soldats’’ pour faire un diagnostic clair de la situation et dégager des propositions de sortie de toutes ces crises qui minent la gouvernance actuelle. Trois axes de réflexions ont fait l’objet de fluides réflexions de la part des intellectuels du RDR qui ont produit pendant ces 24 heures le maximum d’idées susceptibles d’aider le parti à la case verte à consolider la paix sociale et à anticiper sur la survenue de situations similaires. A savoir, passer en revue ce que doit désormais être le RDR et comment il devra se renouveler pour assumer avec plus d’efficience sa mission politique pour l’émergence de la Côte d’Ivoire et pour le bonheur des militants et de l’ensemble des Ivoiriens. Par la suite, les séminaristes ont posé le diagnostic des crises actuelles. Qu’est ce qui s’est passé ? Où le RDR a-t-il failli dans le traitement ? Que fallait-il faire qui n’a pas été fait ? Et surtout que faire pour ne plus que de telles crises surviennent dans le pays ? Finalement, le séminaire a fait de fortes propositions, quant à savoir comment les cadres et les instances du RDR devront se comporter avec les militants. Aussi ce que le parti doit espérer de ses intellectuels, et comment les utiliser au service des objectifs à atteindre pour une Côte d’Ivoire émergente en 2020. Un mémorandum détaillé de toutes ces propositions sera bientôt remis au président de la République pour analyse et mise en pratique. Pour sa part, le Pr. Bamba, représentant la ministre de l’Enseignement supérieur, a félicité les séminaristes de la CURS-RER pour la tenue de cette rencontre, qui, a-t-il promis, aidera énormément le gouvernement à la réalisation de son ambitieux projet de la Côte d’Ivoire émergente à l’horizon 2020
Commentaires


Comment