Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Une ONG en campagne contre le mariage précoce et la non déclaration des naissances
Publié le jeudi 29 juin 2017  |  AIP
Comment


Man – L'ONG Likolė Côte d’Ivoire (LIKOLEH-CI) siégeant à Man a procédé à Gongouiné II, village de la sous-préfecture de Bogouiné, au lancement officiel de son projet "d'autonomisation, de lutte contre les mariages précoces des jeunes filles et la non déclaration des naissances à l'État civil dans la région du Tonkpi".

Financé par la Fondation internationale Open society initiative for West Africa (OSIWA), ce projet de deux ans (2017 - 2019) s'exécutera dans 60 villages repérés dans huit sous-préfectures du département de Man, a révélé mardi le coordonnateur de LIKOLEH-CI, Bih Tiémoko. Les sous-préfets des circonscriptions administratives concernées étaient tous présents à la cérémonie de lancement.

Tout en poursuivant la mission du premier partenariat avec OSIWA consistant en la promotion des droits fondamentaux de la femme et de l'enfant (autonomisation et insertion de la femme dans le pouvoir traditionnel et protection de l'enfance), le présent projet cible les mariages précoces et la non déclaration des naissances à l'état civil en raison de l'acuité avec laquelle ces problèmes se posent dans la région du Tonkpi, a justifié entre autres, le coordonnateur de LIKOLEH-CI.

Concernant la stratégie de mise en œuvre du projet, M. Tiémoko et son équipe envisagent des caravanes de sensibilisation, des plaidoyers auprès des autorités administratives, élus et chefs traditionnels. Les premiers pour le rapprochement de l'état civil des maternités et villages. Les matrones, véritables leaders dans leurs communautés devraient être mises à contribution propose le coordonnateur de LIKOLEH-CI.


gem/akn/kam
Commentaires


Comment