Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Journée internationale de l’enfant africain : Les citoyens invités au respect les droits des enfants
Publié le vendredi 30 juin 2017  |  AIP
Comment


Zuenoula – La directrice du centre social de Zuénoula, Mme Ourega Clarisse a rappelé la nécessité pour les institutions et l'ensemble des citoyens de respecter le droit de l'enfant au regard des traités internationaux ratifiés par la Côte d’Ivoire.

Elle s’exprimait, samedi, à l’occasion de la célébration de la journée internationale de l'enfant africain organisée par le bureau exécutif du parlement des enfants de la ville en collaboration avec le centre social et les acteurs du domaine de l'enfance.

« La ratification par notre pays de la convention internationale de droit de l'enfant institue la nécessaire prise en compte par les institutions et l'ensemble des citoyens du droit de l'enfant à être protégé de toutes formes de maltraitance et positionne les parents comme les premiers protecteurs de leurs enfants », a indiqué la directrice du centre social de Zuénoula.

Elle a donc émis le vœu de voir accélérer la protection de l'enfant victime de diverses formes de pratiques néfastes telles que les sévices corporelles, le mariage précoce, les mutilations génitales, le viol, aussi bien dans le monde qu'en Côte d'Ivoire. Face à ces abus ou violence faites aux enfants qui sont légions dans le département, elle a sollicité l'appui des autorités compétentes pour lutter efficacement contre ces maux.

Pour sa part le sous-préfet central, Selé Gouanou Serge Claver, a appelé " à une vraie prise de conscience des premiers responsables de l'enfant ". Selon lui, les actions entreprises par l'État ne peuvent avoir des résultats efficients sans l'intégration des acteurs primaires de l'enfant.

La présidente du parlement des enfants de Zuenoula, Kouadio Adjoua Séraphine, a attiré l'attention des parents sur leurs différents droits à savoir le droit à l'éducation, à la santé, à la protection. "Nous demandons une très grande protection des enfants aux parents. Que nos parents assument leur responsabilité d'éducateurs afin de promouvoir l'égalité des chances" a-t-elle plaidé.

Une conférence sur le thème de l'année "l'agenda 2030, pour un développement durable en faveur des enfants en Afrique. Accélérons la protection, la responsabilité et l'égalité des chances", un défilé et des poésies ont meublé cette journée.


akr/kkf/kam
Commentaires


Comment