Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

Le chantier de bitumage de l’axe Odienné-Gbéléban de nouveau arrêté
Publié le vendredi 30 juin 2017  |  AIP
Lancement
© Ministères par DR
Lancement des travaux de bitumage de l`axe Odienné-Gbéléban
Le premier ministre Daniel Kablan Duncan, a procédé le lundi 25 Janvier 2016 au lancement des travaux de bitumage de l`axe routier Odienné-Gbéléban en présence de tous les cadres de ces deux localités.
Comment


Odienné - Les travaux de bitumage de la route menant à Gbéléban sont de nouveau arrêtés depuis mardi, par les ouvriers qui refusent de reprendre le service sans le délégué du personnel licencié, a constaté l’AIP sur place.

«Après la fête, les travailleurs ont refusé de reprendre le travail. Ils ont exigé ma réintégration pour reprendre le travail. J’espère que le chantier va reprendre demain puisque je viens de recevoir la réponse de l’inspection du travail qui s’oppose à mon licenciement. Nous allons reprendre le travail certainement demain matin », a affirmé le délégué du personnel, licencié, Fofana Sekou.

La société de bitumage avait adressé un avis de licenciement de plus de 40 ouvriers dont le délégué du personnel Fofana Sekou accuséde perturber le travail sur le chantier. Mais l’inspection du travail vient de notifier au délégué du personnel son refus au licenciement et invite le délégué à reprendre le travail demain matin, apprend-on.

Depuis avril, les rapports entre ouvriers et patrons chinois sont tendus à cause des meilleures conditions de travail exigées par les travailleurs et la régularité de leur contrat de travail conformément à la loi ivoirienne du travail.

Les travaux prévus pour 24 mois comme délai d’exécution sont à la traine. En début juin, la mission de contrôle du BNETD a évalué à 25% de travaux exécutés alors qu’il reste neuf mois pour livrer la route. Les arrêts intempestifs de travail, l’insuffisance des outils de travail, seraient entre autres les causes du retard des travaux, apprend-on.

ss/kam
Commentaires


Comment