Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

La fraternité célébrée à travers "la nuit du Bazin et du cinéma" à Bouaké
Publié le dimanche 2 juillet 2017  |  AIP
Comment


Bouaké - La fraternité entre les communautés, de diverses origines, de nationalités différentes, de classes sociales et bords politiques distincts, a été célébrée au centre culturel Jacques Aka de Bouaké, à l’occasion de "la nuit du Bazin et du cinéma", un évènement pris comme prétexte par les initiateurs pour créer un rassemblement des populations de la capitale régionale de Gbèkè.

Le directeur du centre culturel Jacques Aka, le Dr N’Guessan Yao Basile, a souligné qu’il s’agissait de "célébrer la fraternité au prétexte du Bazin et d’instruire les générations actuelles sur l’origine de cette tenue et ce qu’il symbolise".

L’objectif était également de montrer que les peuples "peuvent se rassembler" et fraterniser malgré leurs différences et les conflits passagers, comme cela se faisait dans les salles de cinéma qui réunissait les populations sans distinction de race, d’ethnie, de parti politique et de religion.

Se réjouissant de l’adhésion des populations à son idée, le Dr N’Guessan Yao a salué particulièrement la forte mobilisation des ressortissants de la CEDEAO.

"Le Bazin symbolise la victoire pour une fois de l’Afrique sur l’Occident. Une victoire culturelle", a-t-il précisé. Pour une fois, selon lui, l’africain a su valoriser un produit originaire de l’Occident (Italie et Allemagne) servant à confectionner des nappes de table et des rideaux, en l’imposant comme tenue vestimentaire.

Le directeur de cabinet du ministre de la Culture et de la Francophonie, Dembélé Fousséni, a qualifié cette soirée de "distraction saine". "Le Bazin est un paramètre de cohésion sociale, mais surtout de valorisation culturelle", a noté le directeur de cabinet, félicitant les initiateurs de la soirée.

Nbf/kp
Commentaires


Comment