Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

Agboville: Le conseil municipal étale ses difficultés au grand jour
Publié le mercredi 5 juillet 2017  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment


Albert N’cho Acho, maire de la commune d’Agboville a fait une communication au cours de la 2ème session ordinaire du conseil municipal qui s’est tenue, à la salle des fêtes de la mairie, le vendredi 30 juin dernier. Abordant le 3ème point de l’ordre du jour, Colonel Albert N’cho Acho a évoqué la reconstruction du grand marché à près de 4 milliards. Aussi, a-t-il fait échos du jumelage d’Agboville avec les villes libanaises de Tyr et d’autre part avec Mrasrjag et Lavis, deux villes italiennes. Agboville qui enregistre beaucoup d’accidents mortels de la circulation sera désormais régulée, selon le maire, par la pose de feux tricolores d’un coût total de 54 millions au cours des trois années à venir. « Il y a trop d’accidents mortels de la circulation. Nous croyons que les feux tricolores posés à trois endroits stratégiques, pourront freiner un peu le taux d’accidents », a confié le maire. Il s’est aussi penché sur la question de l’insalubrité dans la ville. N’cho Acho regrette que depuis 2013 après son élection, la taxe reversée par la Compagnie ivoirienne d’électricité (Cie) pour l’environnement est transférée depuis cette date sur un fonds du ministère de l’Environnement duquel il n’a reçu que 7 tricycles et des tondeuses depuis lors. « Quand j’ai pris la mairie, j’avais beaucoup rêvé en me disant que nous allons être certifiés ISO », a dit le maire qui aujourd’hui, peine, selon lui, à rendre sa commune belle. C’est au total, selon lui, 10 millions qui sont imputés sur le budget de la mairie chaque année. « Nous allons relancer le ministère pour voir comment il (ndlr : le ministère) peut nous octroyer du matériel pour la collecte des ordures. Malgré tout, nous devons être ingénieux pour rendre notre cité belle avec le peu de moyen dont nous disposons », a rassuré le maire qui entend s’atteler, coûte que coûte, à faire en sorte qu’Agboville reflète une belle commune.

Ahou Moayé
Correspondant à Agboville
Commentaires


Comment