Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

International

De nouveaux heurts éclatent quelques heures avant l’ouverture du sommet du G20 à Hambourg
Publié le vendredi 7 juillet 2017  |  AIP
Comment


De nouveaux heurts ont éclaté avant l’ouverture du sommet du G20 qui se tient de vendredi à samedi à Hambourg, en Allemagne.

Face à cette situation, la police fédérale allemande a demandé des renforts à la mi-journée en déployant près 20000 agents venus de toute l'Allemagne, alors que les chefs d'Etat et de gouvernement des principaux pays industrialisés et émergents du monde sont sur place.

Certains chefs d’Etat comme Donald Trump ont dû emprunter un itinéraire de secours pour rejoindre l'enceinte du sommet.

Le G20 a été créé en décembre 1999 en réponse aux crises financières qui ont frappé les pays émergents à la fin des années 1990. Il s’agissait à l’origine de réunir une fois par an les ministres des Finances et gouverneurs de banques centrales des pays industrialisés et des pays émergents pour faciliter la concertation internationale en matière économique.

Confronté à la plus grave crise économique et financière depuis la seconde guerre mondiale, le G20 s’est transformé fin 2008, sous l’impulsion de la France, alors présidente en exercice de l’Union européenne, en instance de pilotage économique, réunissant au plus haut niveau les grands responsables publics. Lors du Sommet fondateur de Washington de novembre 2008, les chefs d’Etat et de gouvernement se sont mis d’accord sur un plan d’action exceptionnel pour éviter l’effondrement du système financier et de l’économie mondiale.

Le G20 représente 85 % de l’économie mondiale et 2/3 de la population mondiale.

Il est composé des 20 pays les plus riches de la planète, à savoir de l’Afrique du Sud, de l’Allemagne, de l’Arabie Saoudite, de l’Argentine, de l’Australie, du Brésil, du Canada, de la Chine, de la Corée du Sud, des Etats-Unis, de la France, de l’Inde, de l’Indonésie, de l’Italie, du Japon, du Mexique, du Royaume-Uni, de la Russie, de la Turquie et de l’Union européenne.

Les membres du G20 peuvent décider chaque année d’inviter un nombre limité d’autres pays (5 en principe, dont l’Espagne qui est invité permanent) et d’organisations régionales à leurs sommets.


sdaf/cmas
Commentaires


Comment