Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Le Pape soutient le combat pour la sécurité alimentaire
Publié le lundi 10 juillet 2017  |  Le Dominical
40ème
© Autre presse par DR
40ème Conférence générale de l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao)
La 40ème Conférence générale de l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) s’est tenue du lundi 3 au jeudi 8 juillet 2017, à Rome. Autour du thème : « Changement climatique, agriculture et sécurité alimentaire ». Photo: le pape François.
Comment


FAO. Les Etats membres de la Fao se sont réunis pendant six jours à Rome pour tenter d’apporter des solutions aux problèmes liés au changement climatique, à l’agriculture et à la sécurité alimentaire.

La 40ème Conférence générale de l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) s’est tenue du lundi 3 au jeudi 8 juillet 2017, à Rome. Autour du thème : « Changement climatique, agriculture et sécurité alimentaire ». Des sujets tels que la pénurie d’eau, les solutions pour les pays touchés par la famine et les conflits, la sécurité alimentaire des Etats insulaires, ont été évoqués. Bien qu’il n’ait pas pris part à ces sessions, le Saint-Père s’est d’abord excusé et a ensuite délivré un message, par l’intermédiaire du cardinal Parolin, dans lequel il a assuré son soutien aux Etats membres de cette institution. Selon le Souverain Pontife, la culture de la solidarité est nécessaire pour régler les phénomènes dont fait face la Fao. « Quand un pays n’est pas en mesure de donner des réponses adéquates parce que son niveau de développement, ses conditions de pauvreté, les changements climatiques ou les situations d’insécurité ne le permettent pas, il est nécessaire que la Fao et les autres Institutions intergouvernementales soient mises à contribution dans le dessein d’intervenir de manière spécifique pour entreprendre une adéquate action solidaire. À partir de la conscience que les biens qui nous sont confiés par le Créateur sont pour tous, il est urgent que la solidarité soit le critère d’inspiration de toutes les formes de coopération dans les relations internationales », a-t-il fait savoir. Pour lui, il faut reconnaitre que le droit de chaque personne d’être libérée de la pauvreté et de la faim, dépend de la famille humaine dans son ensemble, qui doit apporter de l’aide à ceux qui sont dans le besoin. Poursuivant, l’évêque de Rome a saisi cette aubaine pour redire que le « sous-développement est causé par l’inertie de beaucoup et par l’égoïsme de quelques-uns. Et le fait que les aides semblent de plus en plus réduites, souvent déterminées par des décisions assumées en pleine liberté et conscience », a-t-il déploré. Enfin, soucieux de contribuer au programme de la Fao, le Pape a offert des semences aux familles rurales touchées par la guerre et la sécheresse. Ce geste s’ajoute au travail que mène l’Église, selon sa vocation, d’être aux côtés des pauvres de la terre et d’accompagner l’engagement actif de tous en leur faveur. Cet engagement nous est aujourd’hui demandé par l’Agenda pour le développement 2030 lorsqu’il répète le concept de sécurité alimentaire comme un objectif qui ne peut plus être reporté.

Par Nadège Kondo
Commentaires

Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment