Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Soutien à l’économie ivoirienne : Ouattara invite la Banque islamique de Développement à relever ses taux de décaissements
Publié le mardi 11 juillet 2017  |  Abidjan.net
Entretien
© Présidence par DR
Entretien du Président avec le Président de la Banque Islamique de Développement (BID)
Lundi 10 juillet 2017. Abidjan. Entretien du Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, avec le Président de la Banque Islamique de Développement (BID), M. Bandar Al Hajjar, en marge de la cérémonie d`ouverture de la 44e Session du Conseil des Ministres des Affaires Etrangères de l`Organisation de la Coopération Islamique (OCI).
Comment


En marge de l’ouverture de la 44eme session du Conseil des Ministres des Affaires étrangères de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) ce lundi 10 juillet 2017, à Abidjan, le président ivoirien Alassane Ouattara a invité la Banque Islamique de Développement (BID) à relever ses décaissements qui se situeraient autour de 10%, en faveur du pays.

S’il est reconnaissant envers la BID pour son soutien à la Côte d’Ivoire depuis plusieurs décennies y compris pendant la longue période de crise qu’a connu le pays, le président ivoirien a insisté sur la nécessité pour la BID de relever ses décaissements.

Le président Alassane Ouattara a, en compagnie du Dr Bandar Al Hajjar, Président de la BID, visité ‘’l’exhibition’’, parcours présentant les projets réalisés ou en cours de réalisation par le Groupe de la Banque Islamique de Développement. Le Chef de l’Etat a dit sa gratitude au Dr Bandar Al Hajjar, pour ‘’l’appui important’’ que le groupe apporte dans différents secteurs.

Depuis l’adhésion de la Côte d’Ivoire à la BID en 2002, le Groupe a octroyé 1096 milliards de dollars au pays pour financer des opérations dans les secteurs prioritaires des infrastructures, de l’agriculture, de l’éducation et de la santé. Au cours de ces dernières années, la BID a approuvé environ 600 millions de dollars, soit une moyenne de plus de 200 millions de dollars par an, exclusion faite des filiales du Groupe. Le portefeuille en cours d’exécution s’élève à environ 781 millions de dollars.


Elisée B.
Commentaires


Comment