Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Affaire “des agents de pompes funèbres abattus à Arrah” : Tous les gendarmes de la brigade débarqués
Publié le mardi 11 juillet 2017  |  LInfodrome
Gendarmerie
© Abidjan.net par CK
Gendarmerie nationale : 290 élèves sous-officiers gendarmes dont 13 filles présentés au drapeau
Un total, 290 élèves sous-officiers gendarmes de première année dont 13 filles, ont été présentés au drapeau ce mardi 09 mai, lors d’une cérémonie solennelle, à l’école de gendarmerie d’Abidjan en présence de plusieurs autorités militaires et civiles. Photo: le général de brigade Kouakou Kouadio Nicolas, Commandant supérieur de la gendarmerie nationale.
Comment


Le commandant supérieur de la gendarmerie, le Général de Brigade Kouakou Kouadio Nicolas, ne s’est pas contenté, dès le lendemain, de mettre aux arrêts les gendarmes impliqués dans la fusillade du samedi 27 mai 2017 ayant occasionné la mort de six personnes dont cinq agents de la Société ivoirienne de pompes funèbres (Sipofu) à Arrah (207 km au nord-Est d’Abidjan).

Il a eu la main ferme en démettant de leur poste, tous les gendarmes de la brigade de gendarmerie d’Arrah. En clair, tous ont été mutés dans d’autres services de la maréchaussée. Selon les sources sécuritaires qui donnent l’information, le Gal Kouakou Kouadio Nicolas suit avec une attention particulière l’évolution de cette affaire qui défraie la chronique. C’est pourquoi ses services ont reçu à plusieurs reprises les familles des défunts agents. Celles-ci ont exprimé leur colère, face à ce qu’elles qualifient d’abandon des autorités ivoiriennes « qui n’ont dépêché personne pour leur apporter leur compassion officiellement »
... suite de l'article sur LInfodrome

Commentaires


Comment