Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Hamed Bakayoko dénonce des ‘’intrigues internes’’ au sein du parti présidentiel
Publié le samedi 15 juillet 2017  |  APA
Cérémonie
© Ministères par DR
Cérémonie de lancement officiel du ravalement des façades (Koumassi)
Le Ministre d’État, Ministre de l`Intérieur et de la Sécurité, représentant le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, a procédé au lancement de l`opération pilote des travaux de ravalement des façades des bâtiments publics et privés de la ville d`Abidjan. Cette cérémonie s`est tenue en présence du Ministre de la Construction, du Logement, de l`Assainissement et de l`Urbanisme et du Ministre de la Promotion de la Jeunesse de l`Emploi des Jeunes et du Civisme. Photo: Hamed Bakayoko, Ministre d’État, Ministre de l`Intérieur et de la Sécurité.
Comment


Face au militants du Rassemblement des républicains (RDR- parti présidentiel) de la commune d’Abobo (Nord d’Abidjan), le ministre d’Etat ivoirien, ministre de l’Intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko a dénoncé samedi des ‘’intrigues’’ au sein du parti au pouvoir et a appelé à la « fidélité et à la loyauté », au chef de l’État, Alassane Ouattara.

«Que les gens arrêtent les intrigues internes pour déstabiliser les militants. Faisons en sorte de rester fidèle et loyale à notre président. On ne peut pas au gré du vent, être opportuniste et se dénigrer », a déclaré M. Bakayoko.


« Quelque soit ta frustration, tu ne peux pas renier ta famille. Tu ne peux pas trahir ton père. Tu ne peux en fonction des événements faire des alliances contre-nature. Un homme digne doit avoir des valeurs qu’on appelle loyauté et fidélité », a-t-il estimé ajoutant que dans son parti « tout le monde a des choses à dire notamment les militants qui ont souffert. Mais, quelqu’un qui a été député ou ministre comme moi, peut-il dire que le RDR ne lui a rien donné ? Quelle frustration puis-je avoir plus que vous qui n’avez rien eu?», s’est interrogé l’émissaire de la direction du parti au pouvoir.

Poursuivant, Hamed Bakayoko a invité les uns et les autres à la sérénité relativement au débat sur la succession de M. Ouattara en 2020, expliquant que « vous voyez le président Ouattara, souvent il ne parle pas. Mais il se prépare. Quand il va dérouler le rouleau compresseur, ceux qui s’amusent sauront que le brave-tchê reste toujours le brave-tchê».

«Ceux qui sont pressés, qui s’agitent et qui s’excitent de parler de 2020, je leur dit de se calmer et de rester sereins. Ça ne sert à rien de s’agiter avant. Que Dieu nous donne longue vie et on se verra. Si tu n’es pas fidèle à ton père, il faut te taire. Si tu sors sur la place publique pour l’insulter, c’est une malédiction. Et nous, nous allons y faire face», a-t-il prévenu avant de souhaiter la « consolidation» de la coalition au pouvoir, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

En ce qui concerne le troisième congrès ordinaire du RDR prévu dans la capitale économique ivoirienne les 09 et 10 septembre prochain, M. Bakayoko a exhorté les militants d’Abobo à se mobiliser pour ce «grand moment».

« C’est le moment du militant. C’est le moment où le pouvoir est dans sa bouche. Tous ceux qui sont frustrés, c’est le moment de venir vider le sac dans la famille... J’invite Abobo à rester le bastion du RDR», a-t-il encouragé.

Un malaise semble s’installer au sein du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir) avec le débat sur l’alternance en 2020 qui bat son plein dans les différents états-majors des partis politiques membres de cette coalition. Le RDR et le PDCI sont les deux grands partis de cette coalition.

PIG/lb/ls/APA
Commentaires


Comment