Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Depuis Daloa, Diabaté Laciné répond au PDCI-RDA: « Le RDR ne peut pas laisser le pouvoir »
Publié le lundi 17 juillet 2017  |  Notre Voie
Comment


Répondant aux préoccupations des militants du Rassemblement des républicains (RDR) de Daloa, le samedi 15 août dernier, Diabaté Laciné n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour se prononcer sur l’épineux problème d’alternance en 2020 au sein du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP). «C’est Alassane qui a créé le RHDP. Il n’a jamais désigné tel ou tel parti qui va le remplacer. L’alliance d’accord, mais le RDR d’abord. Le RDR ne laissera pas le pouvoir. Nous avons assez souffert pour arriver au pouvoir. Alassane est un homme de paix. Il compose aujourd’hui avec des gens qui l’ont humilié et humilié sa mère», a-t-il déclaré catégorique. Le directeur de cabinet d’Amadou Soumahoro était en mission dans la cité des Antilopes, dans le cadre de la mobilisation des militants pour le prochain congrès du RDR du 9 au 12 août prochain.

Les militants visiblement impatients de s’informer de la situation politique qui prévaut entre le RDR et le camp Guillaume Soro n’ont pas laissé passer l’occasion. C’est le cas de Koné Mamadou alias Sorbonne qui a exprimé vertement son inquiétude en ces mots: «Le limogeage de Méité Sindou, d’Issiaka Fofana et d’autres partisans de Soro pourrait, pour moi, exploser le RDR». A cette autre préoccupation d’un militant, la réponse du chef de la délégation est aussi claire et nette que la précédente : «Soro est un militant du RDR. Mais chacun a sa conviction et son ambition. L’affaire de Soro Guillaume ne peut pas faire exploser le RDR qui est majoritaire à l’Assemblée nationale avec 120 députés et qui a le plus grand nombre de maires. Retenons que le RDR ne laissera pas le pouvoir». Comme pour dire à tous ceux qui s’agitent au sein du RHDP pour la succession d’Alassane qu’ils perdent leur temps. Mais ce qui était surtout à retenir dans cette rencontre entre la base et l’émissaire de la direction du RDR, c’est que les militants ont exprimé des griefs contre la direction de leur parti. En témoignent les remarques faites par le commissaire politique Bamba qui ont littéralement enflammé l’assemblée: « Le RDR n’a pas encore nommé les cadres originaires de Daloa. Je veux pour exemple la situation de Kpokpa Alexis. En plus la direction nous fait de fausses promesses». Quant au porte-parole des jeunes, il n’a pas caressé le chef de la délégation dans le sens du poil : « Le RDR a oublié la jeunesse. Il creuse son propre tombeau ». Pour Diaby Cheick Mohamed, un autre commissaire politique du RDR, le parti a oublié les militants de Daloa et leurs femmes. «Nos femmes ont besoin de faire du commerce. Nos enfants n’ont pas d’emploi et rien n’est fait pour eux. Les militants de base sont oubliés», a-t-il soutenu sous l’œil amusé de Diabaté Ouattara Bakary, le secrétaire départemental du RDR à Daloa.

Eustache Gooré Bi
Commentaires


Comment