Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Filière palmier à huile: la FENACOPAH-CI explique les enjeux des prélèvements dans la filière
Publié le lundi 17 juillet 2017  |  Abidjan.net
Filière
© Abidjan.net par DA
Filière palmier à huile: la FENACOPAH-CI explique les enjeux des prélèvements dans la filière
La contribution financière des planteurs de palmier à huile pour le financement des sociétés coopératives et de la fédération est vital. tel est l’idée principale véhiculée par Nindji Aoussi, président de la FENACOPAH-CI lors de la conférence de presse qu`il a animé ce samedi 15 juillet.
Comment


La contribution financière des planteurs de palmier à huile pour le financement des sociétés coopératives et de la fédération est vital. tel est l’idée principale véhiculée par Nindji Aoussi, président de la FENACOPAH-CI lors de la conférence de presse qu’il a animé ce samedi 15 juillet.


Selon le président de la Fédération Nationale des Coopératives et Union de Coopératives de Planteurs de Plamier à Huile de Côte d’Ivoire, l’Etat a transféré aux coopératives depuis 2015, l’encadrement technique , l’entretien des pistes de collecte, la collecte des régimes de palme et la paie des planteurs villageois. " Le paysage de la filière a été modifié et des prérogatives de l’Etat ont été transférées à ces structures" a déclaré Nindji Aoussi.


Le président de la FENACOPAH-CI a expliqué que les prélèvements faits sur les revenus des planteurs sont classés en deux catégories. La première concerne les activités prestées hérités de l’époque de la Palmindustrie. "Pour le financement de ces charges prestées, les producteurs apportent 60% du coût et les usiniers 40%" a précisé le président. La seconde catégorie est destinée au financement des budgets de l’AIPH, de la Fenacopah-CI, ainsi qu"à la contribution des projets des producteurs au financement des projets dont ils sont bénéficiaires.


La FENACOPAH-CI a également révélé que la Côte d’Ivoire a signé des conventions de financement dans le cadre du contrat de Désendettement et de Développement (convention C2D) destinées à financer le programme d’appui à la relance des filières agricoles. "Les prélèvements pour me projets d’appui au secteur agricole sont instaurés sur les revenus de tous les planteurs de palmier à huile" a précisé le président.



La FENACOPAH-CI a invité les planteurs de palmier à huile a faire confiance à la fédération. Celle-ci annonce la mise en oeuvre de plusieurs projets dont la fourniture d’engrais à des prix compétitifs, la diversification des sources de revenus des producteurs et la certification Table Ronde dur l’Huile de Palme Durable ( RSPO).
Commentaires


Comment