Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Une mission de remobilisation des militants du RDR à Korhogo
Publié le lundi 17 juillet 2017  |  AIP
Comment


Le conseiller spécial du secrétaire général par intérim du Rassemblement des républicains (Rdr), Blé Mamadou, en mission d’information et de remobilisation à Korhogo, a appelé dimanche les militants et sympathisants à se mobiliser en vue du 3ème congrès ordinaire du parti prévu les 9 et 10 septembre, à Abidjan.

« Le parti demande à tous les responsables, à savoir les secrétaires départementaux, les commissaires politiques, les secrétaires de sections, les responsables des structures spécialisées : Rfr (Rassemblement des femmes républicaines, ndlr), Rer (Rassemblement des enseignants républicains, ndlr), Rjr (Rassemblement des jeunes républicains, ndlr), les élus et cadres, les responsables du parti à quelque niveau qu’ils se situent, de prendre toutes les dispositions pour mobiliser les militants afin que le 3è congrès ordinaire de notre grand parti connaisse un franc succès », a-t-il déclaré, à l’entame d’un meeting qu’il a animé au centre culturel de Womiengnon de la ville.

A en croire M. Blé, ce premier congrès ordinaire du Rdr depuis son avènement au pouvoir d’Etat se veut à la fois un moment de retrouvailles entre militants, de reconstruction de la cohésion au sein du parti et une fête populaire en hommage à son leader charismatique, Alassane Ouattara, à laquelle les militants doivent participer massivement.

« Allons tous au 3è congrès », a lancé M. Blé aux militants du Poro, en sollicitant 20 000 à 30 000 sur les 100 000 participants attendus.

Au-delà de son aspect festif, ce 3è congrès du Rdr va jeter les bases d’un parti renouvelé, prêt à relever de nouveaux défis liés à sa vie et à son fonctionnement interne, a par ailleurs annoncé M. Blé.

« Après cinq ans d’exercice du pouvoir d’Etat, de nouveaux défis se posent au Rdr en termes d’organisation interne, de communication, de solidarité, d’animation et d’encadrement. Ces défis concernent également la question d’une participation accrue des militants dans les gestion des affaires de l’Etat », a-t-il dit.



kaem/fmo
Commentaires


Comment