Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ Deux agents pénitenciers écope de deux mois de prison pour surveillance défaillance d’un détenu hospitalisé
Publié le jeudi 20 juillet 2017  |  AIP
Comment


Bouna -Deux agents de police pénitentiaire de la maison d'arrêt et de correction de Bouna ont été condamnés mercredi, à deux mois de prison ferme pour surveillance défaillante d'un agent à l'hôpital général de la ville.

Ces deux agents auraient manqué de vigilance dans la surveillance d'un détenu interné à l'hôpital général de Bouna et qui s'est évadé de sa chambre d'hospitalisation dans la nuit du dimanche au lundi.

Ce détenu dont le nom n'a pas été révélé, se plaignait ce jour-là depuis sa cellule de fortes douleurs dans le corps, un état jugé critique et qui nécessitait une évacuation à l'hôpital pour des soins.

Pour la circonstance, il fut accompagné par deux gardes, les sergents B. S et F. I. Après analyse, il a été admis à occuper une chambre dans l'établissement sanitaire pour recevoir des soins. Le détenu dormant sur son matelas et visiblement affaibli, ne pouvait faire croire aux agents l'idée d'une quelconque évasion. Toutefois, ceux-ci montèrent la garde à l'entrée de la pièce.

Mais au petit matin, coup de théâtre. Point de malade dans la chambre mais plutôt une fenêtre béante ouvrant sur une broussaille généreuse. Le patient y avait pris la poudre d'escampette laissant derrière lui des pénitenciers et un médecin complètement désorientés.

Entendu mercredi par le parquet, les deux gardes ont été condamnés mercredi par la section de tribunal de Bouna à deux mois de prison ferme pour surveillance défaillante. Quant au détenu, ex-malade il reste à ce jour introuvable souligne-t-on

(AIP)

on/fmo
Commentaires


Comment