Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Conseil constitutionnel : Mamadou Koné officiellement président après avoir assuré l’intérim de Francis Wodié
Publié le mardi 25 juillet 2017  |  Abidjan.net
Investiture
© Abidjan.net par Atapointe
Investiture du président de la République Alassane Ouattara
Mardi 3 novembre 2015. Abidjan. Investiture du président de la République Alassane Ouattara, au palais présidentiel au Plateau. Photo: Mamadou Koné, président du Conseil Constitutionnel
Comment


Mamadou Koné est officiellement président du Conseil constitutionnel depuis ce 25 juillet 2017, après avoir assuré l’intérim de Françis Wodié. Il sera à la tête de l’institution pour six ans non renouvelables.

Toutefois, Mamadou Koné a tenu à éclairer l’opinion sur les circonstances de son maintien à la tête de cette haute juridiction pour lever toutes équivoques lors de la cérémonie organisée, ce mardi au siège de la structure, en honneur de trois de ses conseillers dont le mandat a pris fin. « Je voudrais saisir l’occasion pour dire que certains ont été surpris que j’ai été reconduit surtout que les textes disent que le président est nommé pour six ans non renouvelables. Il est bon que les uns et autres sachent que la loi organique sur le Conseil constitutionnel dit que lorsque le président ou un conseiller démissionne, le président de la République nomme une personnalité qui conduit et termine le mandat du démissionnaire. C’est ce qui s’est passé avec moi », a-t-il indiqué. « Comme vous le savez, mon prédécesseur a démissionné. Je suis arrivé ici pour terminer son mandat. Et le mandat de M. Wodié arrive à expiration aujourd’hui 25 juillet. Moi aussi ma mission d’assurer la continuité du mandat de M. Wodié jusqu’à son terme se termine aujourd’hui. Donc il appartenait au chef de l’Etat de désigner quelqu’un pour un mandat de six années non renouvelables. Il avait le choix soit de me confirmer, soit de choisir une autre personnalité. Le président de la République m’a fait l’honneur de me confirmer. Donc, c’est mon mandat qui commence maintenant», a-t-il précisé.

Notons que ce sont les conseillers Sarassoro Hyacinthe, Francois Gueï (11 mai 2011- 25 juillet 2017) et Tano Kouadio Emmanuel (25 juillet 2011- 25 juillet 2017) détachés par le chef de l’Etat au Conseil constitutionnel dont le mandat est arrivé à son terme selon les textes qui régissent l'institution qui ont été célébrés. Ils seront décorés le 07 août prochain.

D.Tagro
Commentaires


Comment