Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Programme conjoint de réduction de la pauvreté dans la région de San Pedro: les pistes rurales réhabilités pour faciliter l’accès aux produits de vivriers
Publié le jeudi 27 juillet 2017  |  PNUD
Développement
© Autre presse par DR
Développement rural et lutte contre la pauvreté/ San Pedro: le PNUD lance les travaux de réhabilitations des pistes rurales de Binjaminkro et Touredougou
Abidjan le 19 juillet 2017. Grace à une initiative du Programme conjoint de réduction de la pauvreté dans la région de San-Pedro avec l’appui financier du SDG-F (Fonds pour le Développement Durable de la Coopération Espagnole), du PNUD, de la FAO, de l’UNICEF, du Fonds d’Entretien Routier (FER) et du Port Autonome de San Pedro, s’est tenue, la cérémonie de lancement des travaux de réhabilitations des pistes rurales de Binjaminkro et Touredougou au village de Héké 19.
Comment


Le mercredi 19 juillet 2017, s’est tenu la cérémonie de lancement des travaux de réhabilitations des pistes rurales de Binjaminkro et Touredougou au village de Héké 19. C’est une initiative du Programme conjoint de réduction de la pauvreté dans la région de San-Pedro avec l’appui financier du SDG-F (Fonds pour le Développement Durable de la Coopération Espagnole), du PNUD, de la FAO, de l’UNICEF, du Fonds d’Entretien Routier (FER) et du Port Autonome de San Pedro.

D’un montant de 3.310.000 USD sur la période 2015-2017 Il vise à contribuer au développement de l’économie locale, par la création d’opportunités économiques et d’emplois, une assistance juridique et judiciaire mais également, à la sécurité alimentaire et à la lutte contre la pauvreté et les inégalités dans les communautés et les groupes vulnérables.

Cette cérémonie a vu la présence du représentant du DG du FER, de l’AGEROUTE, de la SOGB, du représentant du Directeur Pays du PNUD, de l’UNICEF, de la FAO, du Président du Comité de Pilotage du Programme Conjoint de Réduction de la Pauvreté, du Secrétaire général de la préfecture et du Président du Conseil Régional de San-Pedro. Le comité de pilotage du programme a eu l’opportunité de présenter les acquis du programme aux communautés et aux partenaires techniques et financiers les performances du programme.

Dr EZOUA Joseph, représentant le Directeur Pays du PNUD M. Luc Grégoire, a rappelé l’appui de son institution aux projets de développement en Côte d’ivoire particulièrement dans la région de San-Pedro dans le domaine le lutte contre la pauvreté et la réduction des inégalités entre les communautés. Il a mis l’accent sur les efforts réalisés en matière de création d’opportunités économiques, notamment le développement d’activités génératrices de revenus et le soutien à l’entreprenariat local. « ce sont 41 projets communautaires de type agricole ou non agricole qui ont été financés pour un montant de 246.104.820 FCFA, avec 1549 bénéficiaires dont 71,53% de femmes ; 91 jeunes entrepreneurs qui ont été installés avec 187 nouveaux emplois directs créés. »

Les composantes de ce programme sont le Développement de l’économie locale (création d’opportunités économiques et assistance juridique et judiciaire pour les populations vulnérables en particulier les femmes et les jeunes) et la Sécurité alimentaire (production intensive durable et acheminement des productions vers les centres de commercialisation)

Il faut préciser qu’en août 2015, deux pistes rurales fortement dégradées et d’importance majeure dans l’acheminement des productions des bénéficiaires du Programme Conjoint, ont été identifiées et qu’une requête du Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies pour leur réhabilitation a été transmise au Fonds d’Entretien Routier. Il s’agissait des pistes rurales de Binjaminkro (18 kms) et de Tourédougou (6 kms). En effet, plus de 1000 tonnes de riz et de vivriers sont produites chaque année dans ces deux zones de production retenues au terme d’une étude de terrain diligentée par notre partenaire le FER. Les pistes fortement dégradées qui mènent à ces zones seront réhabilitées et permettront l’évacuation non seulement des productions vivrières, mais rendront aussi plus accessibles aux populations, les infrastructures sociales de base (centres de santé et écoles), les entités administratives d’état civil, de police, de justice etc.

La contribution du Fonds d’Entretien Routier porte sur un financement de 1.000.000 USD soit plus de 500.000.000 FCFA. Aussi en vue de marquer le démarrage des travaux de réhabilitation des pistes rurales, il s’est avéré nécessaire pour l’Unité de coordination d’organiser une cérémonie de lancement des travaux afin de présenter le programme aux Autorités et aux communautés.

Le Président du Conseil Régional de San-Pedro M. Beugré Donatien a salué cette initiative estimant que « l’intérêt de ce programme est son approche inclusive, participative et multidimensionnelle qui met en lien différents partenaires techniques et financiers capables d’adresser de la question de réduction de la pauvreté et du développement durable de façon globale au profit des communautés. Le conseil régional s’engage à soutenir cette initiative qui donne des résultats probants et souhaite qu’une action commune de mobilisation des ressources additionnelles soit initiée afin de poursuivre ce va chantier qui va permettre de garantir un environnement sain et protecteur pour les communautés »

Le représentant du DG du FER M Koffi Stéphane, a quant à lui mentionné que « la réalisation de ce projet routier contribuera significativement au renforcement des échanges commerciaux des paysans, à l’amélioration des conditions de vie des populations et de l’état des infrastructures routières ainsi que la réduction du temps de parcours et le renforcement de la sécurité routière.»
Il a soutenu que les actions multiformes du FER à travers la mise en œuvre de plusieurs projets dans le secteur des routes ont permises d’améliorer l’état du réseau routier existant et a enfin rappelé d’importants projets routiers en cours et ou en instance de démarrage dans toutes les régions de la Côte d’Ivoire.
Commentaires


Comment