Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Civisme et citoyenneté : le Projet « Youth, Peace and Security » présenté au Ministre Sidi Tiémoko Touré
Publié le jeudi 27 juillet 2017  |  Ministères
Civisme
© Ministères par DR
Civisme et citoyenneté: le Projet « Youth, Peace and Security » présenté au Ministre Sidi Tiémoko Tour
Mercredi 26 juillet 2017. Abidjan. Le Ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique, Sidi Tiémoko Touré, a reçu en audience Anne Moltès, Directrice régionale d’Interpeace pour l’Afrique de l’Ouest.
Comment


Le Ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique, Sidi Tiémoko Touré, a reçu en audience Anne Moltès, Directrice régionale d’Interpeace pour l’Afrique de l’Ouest, ce mercredi 26 juillet 2017, à son cabinet.

Cette audience s’inscrit dans le cadre de la présentation du projet « Youth, Peace and Security » commandité par le Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Ce projet vise à renforcer la participation des jeunes femmes et jeunes hommes aux initiatives de consolidation de la paix dans les pays de l’Afrique en général. Il contribuera à faire une étude globale dans un processus de recherche participative de la paix avec les jeunes.

Des outils innovants, tels que la vidéo participative et la plateforme de sondage U-Report seront utilisés afin de favoriser les réponses efficaces en matière de sécurité.

Sur une période de deux mois, ce projet donnera la possibilité aux jeunes ivoiriens de mener une réflexion réelle avec leurs pairs sur la contribution positive aux processus de paix et à la résolution des conflits.
Selon la Directrice d’Interpeace, cette rencontre vise à renforcer les pistes de collaboration avec le Ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique, afin de résoudre la question de la radicalisation et de l’extrémisme violent des jeunes.

Rappelons qu’un rapport d’enquête sur l’extrémisme violent des jeunes a été présenté au public le mercredi 02 novembre 2016, à Bamako au Mali. Les enquêtes ont porté sur un échantillon de 700 personnes dans les deux pays. Notamment dans les régions de Gao et de Sikasso au Mali, ainsi qu’en Côte d’Ivoire, dans la commune d’Abobo et la ville de Bouaké.
Commentaires


Comment