Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire / Université de Daloa : les enseignants en grève refusent la reprise des cours
Publié le samedi 29 juillet 2017  |  AIP
Comment


Daloa – Les enseignants de l’Université Jean Lorougnon Guédé de Daloa, qui ont entamé une grève depuis le 12 juillet, ont annoncé vendredi qu’ils reprendront les cours, lorsque leurs revendications seront totalement satisfaites.

«Il n’y aura plus de reprise de cours, tant qu’on n’est pas satisfait (…) Si tous ces points financiers sont payés et que la gestion de l’Université n’est pas claire avec des textes qui régissent clairement toutes les activités, on ne va pas reprendre les cours », a martelé le secrétaire général de la Coordination Nationale des Enseignants du Supérieurs et Chercheurs de Côte d’Ivoire (CNEC) de Daloa, Diarra Aly.

Ces revendications sont entre autres, la revalorisation des salaires des promus Cames de 2015 et 2016, le mutisme total sur les 50 heures liées aux vacances 2015, la variation périodique des documents relatifs aux décharges horaires. A ces points de revendication, s'ajoutent l’absence du découpage de l’année académique, le tripatouillage des maquettes dans certains URF et département, la mauvaise organisations des examens, la gestion approximative des salles de cours, le manque de matériel didactiques, la suppression de certains parcours (L3 de criminologie, Mines et Energies….), la banalisation des sorties pédagogiques et le manque de bureaux pour les départements.

La présidente de l’Université Jean Lorougnon Guédé, Mme Tidou Abiba Sanogo, a appelé les grévistes à être patients et à agir avec sagesse tout en tenant compte de l’avenir des étudiants surtout que certaines revendications ont été satisfaites. « N’attendez pas que tout soit satisfait avant de reprendre les cours», a-t-elle plaidé.

Erigée depuis le 10 octobre 2012, l’Université Jean Lorougnon Guédé a pour mission d’assurer la formation des cadres spécialisés en développement local, rural et communautaire précise-t-on.

(AIP)

apk /kam
Commentaires


Comment