Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Des officiers de police judiciaire sensibilisés à la protection des défenseurs des droits de l’homme à Korhogo
Publié le vendredi 4 aout 2017  |  AIP
Comment


Korhogo – Vingt officiers de police judiciaire (OPJ) de la police nationale, de la gendarmerie nationale et des eaux et forêts des régions du Poro et de la Bagoué participent depuis jeudi, à Korhogo, à un atelier de sensibilisation sur la protection des défenseurs des droits de l’homme.

La formation est initiée par la Clinique juridique de Korhogo, dans le cadre de son projet de Promotion et de protection des défenseurs des droits de l’Homme (PRODEF), co-financé par l’Agence des Etats-Unis pour de développement international (USAID) et la section française de Avocats sans frontières. Elle est prévue pour durer deux jours.

« Les défenseurs des droits de l’homme, dans l’accomplissement de leurs missions, sont souvent victimes de menaces et d’intimidation » en Côte d’Ivoire, en dépit de l’existence d’une loi pour les protéger, « qui reste malheureusement peu connue », affirme la Clinique juridique justifiant l’organisation de l’atelier dans un document dont l’AIP s’est procuré copie.

L’atelier vise d’une part à attirer l’attention des acteurs chargés d’appliquer et de faire appliquer la loi sur l’existence de celle du 20 juin 2014 portant promotion et protection des défenseurs de droits de l’homme, et d’autre part, à leur permettre d’en avoir une meilleure connaissance, a expliqué le président de la Clinique Juridique de Korhogo, Oka Ismaël.

Selon lui, un précédant atelier avait été organisé par sa structure à l’attention des défenseurs des droits de l’homme eux-mêmes pour attirer leur attention sur leurs droits. Un troisième est prévu qui va regrouper les défenseurs des droits de l’homme et les principaux acteurs de la chaine judiciaire que sont les OPJ, a-t-il confié.

La Côte d’Ivoire compte à ce jour neuf Cliniques juridiques avec la mise en place des centres d’information juridique. Créées pour rapprocher la justice des justiciables, ces cliniques apportent une assistance judiciaire aux populations ayant un accès difficile à la justice à travers l’écoute, l’information et l’orientation juridiques.

kaem/fmo
Commentaires


Comment