Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Le représentant du préfet appelle à la lutte contre l’orpaillage clandestin à Bouaflé
Publié le lundi 7 aout 2017  |  AIP
Comment


Bouaflé - Le secrétaire général 1 de la préfecture, Kouakou Kouadio Laurent, se dit favorable à la lutte contre l’orpaillage clandestin à Bouaflé (Centre-ouest, région de la Marahoué) pour débarrasser la région des pilleurs de l’économie qui foisonnent dans les villages.

Lors de la célébration de l’indépendance, lundi, en présence des autorités administratives, politiques et la chefferie traditionnelle, Kouakou Laurent a relevé la dangerosité de l’orpaillage clandestin, avant d’ajouter que des campagnes de sensibilisation menées auprès des acteurs responsables des installations de ces orpailleurs ne semblent pas trouver d’échos favorables.

Le secrétaire général 1 a souligné les conséquences désastreuses liées à cette activité illicite, notamment la dégradation des eaux de Bandama, entraînant l’empoisonnement des ressources halieutiques et de la faune aquatiques, du fait de l’utilisation des produits nocifs comme le cyanure ou le mercure.

"Je peux même affirmer, en attendant des confirmations de spécialistes, que nous sommes tous en situation de danger", a-t-il prévenu avant de souligner que l’orpaillage est soumis à une autorisation et bénéficie de l’encadrement des services des mines et de l’industrie pour un meilleur suivi de l’activité.

M. Kouakou a invité les propriétaires terriens, chefs de village et cadres ayant cédé des terrains à des orpailleurs clandestins à s’organiser pour les déguerpir immédiatement des terrains occupés.

Zaar/kp
Commentaires


Comment