Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

AN 57: Joël N’Guessan analyse les discours du Président et de la Grande chancelière
Publié le mardi 8 aout 2017  |  Fraternité Matin
Le
© Partis Politiques par DR
Le Ministre Joël N’GUESSAN Secrétaire Général Adjoint, chargé de la Communication et Porte-Parole du RDR
Comment


"Deux discours prononcés ce long week-end, à l'occasion du 57ème anniversaire de l'indépendance de notre pays méritent qu'on s'y attarde. Le premier est celui de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d'Ivoire. Le deuxième est celui de la Grande Chancelière, Mme Henriette DAGRI DIABATE.

Le discours de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, le Président de la République de Côte d'Ivoire
Son discours qui fait partie des traditions de la République (prononcé à la veille de la Fête commémorative de l'indépendance) est clair et limpide comme de l'eau de roche.

Il a parlé sans ambages. Tout en déplorant les comportements et agissements inappropriés de nos forces en charge d'assurer la sécurité des ivoiriens et l'intégrité du territoire national, il a démontré une fois de plus sa détermination à renforcer la sécurité et la paix dans notre pays.

Il a exigé une discipline sans failles de nos hommes en arme. Il a aussi insisté sur l'obligation de dialogue qui s'impose à toutes les composantes de la société ivoirienne : société civile, syndicats et hommes politiques de tous bords.

Enfin, il nous a tous exhorté à uvrer pour le bien-être de nos populations et de mettre en sourdine nos ambitions politiques de positionnement pour 2020. Sur ce dernier point, le Président de la République est plus que clair et limpide. Tous ceux qui ont des ambitions pour 2020 ne doivent pas perturber la vie sociale et l'excellent travail actuellement réalisé par le Gouvernement pour le bonheur des ivoiriens. Le disant, nous comprenons que la marche vers l'émergence ne doit pas être empoisonnée par les débats prématurés concernant 2020. Car pour lui, les ambitions seront gérées dans un cadre démocratique prévu par notre loi suprême, la constitution.

À notre avis, son message devrait être entendu et compris par tous. Tous ceux qui ont des oreilles pour entendre ont entendu.
... suite de l'article sur Fraternité Matin

Commentaires


Comment