Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

An 57 : le préfet de Divo prône l’hygiène pour éviter les maladies
Publié le mardi 8 aout 2017  |  AIP
Le
© Autre presse par DR
Le préfet de région, préfet du département de Divo, Kouakou Assoman
Comment


Le préfet de la région du Lôh-Djiboua et du département de Divo, Kouakou Assoma, a invité lundi les populations à adopter un comportement éco-citoyen pour éviter les maladies.

Dans son adresse solennelle à la faveur de la célébration de la fête de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, l’autorité préfectorale a fustigé certains comportements qui favorisent l’émergence, la recrudescence et la persistance de certaines pathologies dans la région du Lôh-Djiboua.

"L’environnement, la salubrité et le développement durable, ce n’est pas seulement une affaire d’embellissement des villes, des quartiers ou des villages, mais une nécessité de vie et de survie. De notre environnement découle notre santé", a rappelé le préfet de Divo.

La ville de Divo a abrité récemment l’opération nationale de salubrité, baptisée "Grand ménage" qui se déroule de façon solennelle le premier samedi de chaque mois dans une ville du pays, rappelle-t-on.

En dépit de l’implication personnelle du préfet et des efforts quotidiens des services techniques de la mairie, les ordures restent présentes à plusieurs endroits de la ville de Divo, du fait du comportement des populations elles-mêmes, déplore-t-on.

"Par exemple, la voie qui longe la résidence du préfet jusqu’à la sous-préfecture est devenue un dépotoir pour tous les riverains… C’est à croire que nous n’avons aucune notion de propreté", s’est indigné Kouakou Assoma qui estime que les choses doivent changer "si nous voulons atteindre l’objectif d’émergence, car la salubrité est un indicateur important", a-t-il ajouté.


Gso/kp
Commentaires


Comment