Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Après sa visite à la Cpi: Ouégnin confirme le message de Gbagbo livré par Meambly
Publié le mercredi 9 aout 2017  |  Notre Voie
Politique
© Abidjan.net par PR
Politique : L`opposition ivoirienne lance la plateforme Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (ESD)
Abidjan le jeudi 20 avril 2017. Une frange de l`opposition ivoirienne a lancé une nouvelle plateforme politique dénommée Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (ESD), composée de 16 partis signataires et présidée par le professeur Georges Armand Ouégnin (photo), vice-président du RPP.
Comment


L’ex-ministre, le professeur Georges-Armand Ouégnin, a été reçu, vendredi dernier, par Laurent Gbagbo à la Cpi. A sa sortie de cette rencontre à la prison de Scheveningen, le visiteur a produit un communiqué daté du vendredi 4 août 2017 dans lequel il rapporte le message que Gbagbo lui a confié. Un message destiné à ses partisans et à tous les Ivoiriens à l’occasion de la fête de l’indépendance de la Côte d’Ivoire. « Le président Laurent Gbagbo m’a chargé de transmettre son message de paix et de réconciliation au-delà de tous ses nombreux partisans, à toute la population ivoirienne dans toute sa diversité et toutes tendances politiques confondues. Ce message s’adresse aussi à tous ceux qui nous font l’amitié de vivre en Côte d’Ivoire. A tous ses adversaires politiques, le président Laurent Gbagbo assure qu’il n’y aura jamais de haine dans son cœur de chair. Seul doit compter l’intérêt de la Côte d’Ivoire, notre patrimoine commun».
Ce message n’est pas différent de celui que le député Evariste Méambly a rapporté au terme de sa visite à Gbagbo, il y a quelques semaines. La teneur du message reste la paix, la réconciliation aussi bien au Fpi, sa formation politique, qu’en Côte d’Ivoire. « Le président Gbagbo que j’ai vu et écouté n’est candidat à rien sauf à la paix, à la réconciliation, à la libération des prisonniers et au retour des exilés », avait affirmé le député Evariste Méambly.
On le voit bien, la paix, la réconciliation et la Côte d’Ivoire constituent une préoccupation pour l’ex-chef d’Etat ivoirien injustement détenu à la Cpi depuis novembre 2011. De sa cellule de prison, Gbagbo continue donc d’être un militant de la paix et de la réconciliation. Deux notions contraires à la division, à la déstabilisation et au refus systématique de la réconciliation que prônent certaines personnes qui se réclament pourtant de lui.


Benjamin Koré
Commentaires


Comment