Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Art et Culture

Côte d’Ivoire/ Des sites touristiques répertoriés à Yocoboué pour le Djaka festival de Grand-Lahou
Publié le mercredi 9 aout 2017  |  AIP
Comment


Grand-Lahou - Le commissaire général du Djaka festival, Alexandre Drama Jhonrix, et son équipe ont répertorié des sites touristiques à Yocoboué, dans le département de Guitry (région du Lôh-Djiboua), au cours d'une visite touristique effectuée lundi et mardi, dans les localités de Yocoboué, Adaidoukou et de Mackey, en compagnie de touristes venus de France et d'Haïti.

"Nous sommes à la 7ème édition du Djaka festival pour célébrer la culture du peuple Dida. Cette année, nous avons décidé de présenter au monde entier des lieux qui ont marqué l'histoire des Dida. Nous avons ici, à Yocoboué, des lieux créés depuis l'époque coloniale : l'ancien port sur le fleuve Ghor, la première école primaire du Lôh-Djiboua créée en 1936, le premier collège de la région installé en 1958 dans les locaux de l'église catholique et le tout premier dispensaire construit en 1945", a indiqué le commissaire du festival à ses hôtes.

Les habitants de Yocoboué ont souhaité l’inscription de ce festival dans les activités du ministère du Tourisme.

"Les ministres Pierre Kipré et Adama Tounkara ont fait le collège de Yocoboué qui est devenu aujourd'hui la propriété de l'église catholique. Nous n'avons plus de collège public ici », a rappelé un cadre de la localité, Beugré Marcel, souhaitant la réhabilitation de l'école primaire tombée en ruine.

"Aujourd'hui, le premier dispensaire sert d'atelier de réparation de postes téléviseurs. Nous devons valoriser ces sites afin d'inscrire notre sous-préfecture dans l'histoire de la Côte d'Ivoire", a relevé Beugré Marcel.

Toutes ces découvertes ont été appréciées les touristes français et haïtiens. "Les Africains doivent s'approprier leur histoire et leur culture avant que les autres ne s'y intéressent. Les jeunes, avec l'appui des structures gouvernementales, peuvent rester sur place et permettre au tourisme d'émerger dans la région. Tous ces sites historiques doivent être protégés et valorisés", a relevé Sarant Huguette, une touriste française.

La 7ème édition du Djaka festival, consacré à la promotion du patrimoine culturel Dida, s’achève vendredi à Divo par un concert.

(AIP)

rk/aaa/akn/kp
Commentaires


Comment