Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Djibril Bassolé finalement poursuivi pour ‘’trahison’’: Petit état des lieux d’une procédure
Publié le jeudi 10 aout 2017  |  L’intelligent d’Abidjan
Coopération
© Abidjan.net par Mike Yao
Coopération : réunion préparatoire de la quatrième conférence au sommet du Traité d`Amitié et de Coopération Côte d`Ivoire - Burkina Faso
Lundi 07 Juillet 2014.Abidjan. Le ministre ivoirien des affaires étrangères, M. Charles Koffi Diby a reçu son homologue burkinabé, M. Yipènè Djibril Bassolé et une délégation d`experts, pour une réunion préparatoire de la quatrième conférence au sommet du Traité d`Amitié et de Coopération Côte d`Ivoire - Burkina Faso. Photo : Djibril Bassolé.
Comment


L'ex-ministre burkinabè des Affaires étrangères, était initialement poursuivi au Burkina Faso pour « attentat contre la sureté de l'Etat, association de malfaiteurs, meurtre, coups et blessures volontaires etc. » . Mais le juge d’instruction a retenu une seule charge contre lui . Il s’agit de celle de ‘‘Trahison’’. Djibril Bassolé est désormais accusé de collision avec des forces étrangères en vue de déstabiliser le Burkina. Cette charge fait rebondir l’affaire des écoutes téléphoniques entre l’ex-chef de la diplomatie burkinabè, actuellement en prison et le président du parlement ivoirien Guillaume Soro. Réagissant suite à la publication de cette bande sonore en novembre 2015, le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara avait opté pour un règlement diplomatique du problème avec le gouvernement de Roch Marc Christian Kaboré. De son côté, le chef du parlement ivoirien avait qualifié cette bande sonore de ‘‘ Pseudo écoutes téléphonique’’ tout en disant être victime de ‘’dénigrement’’. Par ailleurs, Hermann Kunzel, expert allemand en investigation acoustique avait relevé la non authenticité de cette bande sonore le 5 décembre 2016, prenant le contrepied de la déclaration faite auparavant par l’ex-premier ministre burkinabè Issac Zida qui avait indiqué que cette bande sonore était bien ‘’authentique’’. Deux ans après, la question d’écoutes téléphoniques Soro-Bassolé refait surface avec la rétention de ‘’Trahison’’, comme charge. Pour rappel, suite à la tentative de coup d’état au Burkina Faso, une écoute téléphonique entre deux personnes présentées comme Guillaume Soro et Djibril Bassolé, a été diffusé sur les réseaux sociaux. Dans la conversation ces personnes parlaient d'un coup d’état au Burkina. C’est suite à cette tentative de putsch que Djibril Bassolé et plusieurs autres proches de l’ex-président burkinabé Blaise Compaoré avaient été arrêtés.

Abdoulaye Touré
Commentaires


Comment