Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ Limogés pour "perte de confiance", quatre directeurs du district de Yamoussoukro clament leur innocence
Publié le jeudi 10 aout 2017  |  AIP
Comment


Yamoussoukro - Démis de leur fonction le 15 mars pour « perte de confiance », quatre collaborateurs du gouverneur du district autonome de Yamoussoukro, Augustin Thiam, ont clamé leur innocence, mercredi lors d’un point presse, estimant qu’ils sont victimes de fausses accusations pour justifier leur renvoi.

Il s’agit du directeur administratif et financier Jean Esmel, du directeur de la construction et de l’assainissement Jérémie Kouadio, du directeur des infrastructures Gouessé Maquille, et du sous-directeur du budget et des projets agricoles, Fulgence Kouamé. Ils ont également dénoncé le non-respect de la procédure de leur licenciement, effectuée "au mépris de la loi portant statut du personnel des collectivités territoriales".

Ces agents sont accusés d’avoir détourné annuellement 790 millions FCFA sur six ans. Les directeurs démis utiliseraient une partie de cette subvention allouée à la décharge et au traitement des ordures ménagères, pour les travaux de profilage des routes, la réfection de la voie principale nationale A3, et pour des opérations de démoustication.

Lors de la deuxième session ordinaire du district autonome de Yamoussoukro tenue le 5 août à la fondation Félix Houphouët-Boigny en présence du gouverneur Augustin Thiam, le 3ème vice gouverneur du district autonome de Yamoussoukro, Ahuili Kouassi Naylor a confié que les mis en cause avaient créé leurs propres entreprises, monté eux-mêmes les offres d’entreprises pour rendre les dossiers irréprochables et remportaient la quasi-totalité des appels d’offres.

« Ces accusations sont sans fondement et visent à ternir notre image et à jeter l’opprobre sur notre personne », a déclaré l’ex-directeur de la construction. Jérémie Kouadio a rappelé que conformément aux procédures d’exécution des dépenses publiques des collectivités territoriales, le Gouverneur est le président de la Commission d’attribution des marchés et le seul ordonnateur des dépenses et tous les mandats de paiement transmis à la paierie portent obligatoirement sa signature.

Ils ont expliqué que depuis 2009, la gestion de la décharge a été retirée au District autonome de Yamoussoukro qui continue cependant de percevoir la subvention de 790 millions FCFA allouée annuellement par le ministère de la Salubrité. L’ancien Conseil du District avait décidé d’affecter ces fonds aux travaux d’assainissement, de drainage et de réparation de voirie. « Cela s’est poursuivi depuis la prise de fonction du Gouverneur Thiam Augustin », ont fait savoir les directeurs débarqués du district autonome de Yamoussoukro.

(AIP)
nam/cmas
Commentaires


Comment