Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Le Centre de secours d’urgence de Gagnoa ouvert par le ministre de l’Intérieur
Publié le vendredi 11 aout 2017  |  AIP
Comment


Le Centre de secours d’urgence (CSU) de Gagnoa a été officiellement ouvert jeudi par le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité, lors d’une cérémonie tenue en présence du directeur général de l’Office national de la protection civile (ONPC).

Selon le ministre, cette inauguration qui intervient après celle de la caserne de San Pedro en avril 2016 s’inscrit dans un vaste projet dont l’objectif final est de doter toutes les régions de Côte d’Ivoire d’au moins un CSU, afin d’adapter les structures de protection civile de la Côte d’Ivoire aux réalités et enjeux du système de sécurité du moment.

Entièrement financé par le budget de l’Etat à hauteur de 325 millions FCFA et comprenant un effectif de 55 sapeurs pompiers civils, dont trois femmes, le CSU a pour mission le secours d’urgence en cas d’accidents, d’incendies, de sinistres et de catastrophes. Il était déjà opérationnel depuis décembre 2016.

« Cet édifice vous appartient, sachez en prendre soin, afin d’en assurer la préservation et l’entretien », a insisté Sidiki Diakité, s’adressant aux autorités et populations de Gagnoa.

L’édifice bâti sur 2 475 m², constitué de trois bâtiments abritant des bureaux, un hangar pour véhicules, un magasin de stockage, une cuisine, un réfectoire, des dortoirs pour femme et homme ainsi que des salles de formations, répond aux normes de qualité de pointe, en matière d’infrastructure publique, a assuré le ministre de l’Intérieur.

Le contrôleur général de police, Kili Fiacre Fagnidi, directeur général de l’ONPC, a révélé qu’avant 2015, l’état des lieux de l’organisation de la Protection civile faisait apparaître un grand nombre de faiblesses limitant ainsi sa capacité à faire face aux risques domestiques courants ou à tout autre risque technologique ou naturel.

Pour pallier donc cet état de fait, un schéma d’extension de la Protection civile a été conçu et déployé, a-t-il dit, notant que c’est ce qui a abouti à l’ouverture de 30 CSU sur l’ensemble du territoire national.



dd/cmas
Commentaires


Comment