Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Face à la crise du cacao, la BAD annonce un appui à la Côte d’Ivoire et au Ghana
Publié le vendredi 11 aout 2017  |  Financial Afrik
JNCC
© Présidence par DR
JNCC 2015: le Président de la République SEM Alassane Ouattara, visite le stand du CNS
Jeudi 1er octobre 2015. Fondation Félix Houphouët Boigny de Yamoussoukro. Le Président de la République de Côte d’Ivoire, SEM. Alassane Ouattara a présidé, la cérémonie d’ouverture de la 2ème  édition des Journées Nationales du Cacao et du Chocolat (JNCC 2015), Dans ce cadre, le Chef de l’Etat a visité, le stand du Comité National de Surveillance des Actions de lutte contre le Travail, l’Exploitation et le Travail des Enfants (CNS) présidé par la Première Dame Dominique Ouattara.
Comment


La Banque africaine de développement (BAD) va apporter un appui à la Côte et au Ghana, deux pays confrontés à la chute des cours du cacao de 40% en moins d’un an, a annoncé Akinwumi Adesina au cours d’une visite au Ghana en début de mois.

Cet accompagnement s’inscrit dans le cadre des rencontres organisées par les deux pays, via leurs structures de gestion de la filière, et visant à mieux coordonner leurs actions communes afin de limiter la volatilité des cours. Abidjan et Accra ont à cet effet soumis à l’institution une demande de financement de 1,2 milliard de dollars.

Cette enveloppe est destinée à alimenter un fonds de stabilisation et un fonds d’industrialisation au profit des deux pays qui représentent pas moins de 60% de l’offre mondiale de fèves, sans pour autant avoir un minimum de contrôle sur les cours internationaux.

De façon concrète, il s’agira de soutenir la transformation locale de fèves ainsi que la consommation du chocolats et produits dérivés du cacao sur les marchés locaux et régionaux, de bâtir des installations de stockage et d’entreposage afin de réguler la mise sur le marché des fèves, de mettre en place une bourse africaine du cacao, de lutter contre les maladies virales du cacaoyer entre autres.
... suite de l'article sur Autre presse

Commentaires


Comment