Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire: le procureur général devient président de la Cour d’appel
Publié le samedi 12 aout 2017  |  AFP
Simone
© AFP
Simone Gbagbo refuse de comparaître à son procès (procureur)
Mardi 25 octobre 2016. Simone Gbagbo, l’ex-première dame de Côte d’Ivoire, a refusé de comparaître à son procès à Abidjan sur le conseil de ses avocats qui avaient annoncé la veille qu’ils suspendaient leur participation en raison de l’impossibilité de faire témoigner certaines personnalités. Photo: Aly Yéo, procureur général.
Comment


Abidjan - Le procureur général ivoirien Aly Yéo, qui a enquêté sur la crise postélectorale 2010-2011, a été promu premier président de la Cour d’appel du tribunal d’Abidjan qui a condamné Simone Gabgbo, l’ex-première dame ivoirienne, à 20 ans de prison, a-t-on appris samedi.

"Je viens d’avoir une nouvelle promotion: premier président de la Cour d’appel d’Abidjan", a annoncé M. Yéo à l’AFP.

Une source judiciaire ayant requis l’anonymat a "confirmé" l’information, se "félicitant de cette promotion".

"Je me réjouis de la nomination de M. Aly Yéo en qualité de premier président de la Cour d’appel. C’est une promotion méritée pour ce magistrat discret, humble et gros travailleur, bien qu’étant souvent adversaire dans les procédures, surtout celles des prisonniers de la crise postélectorale", a réagi Me Rodrigue Dadjé, l’avocat de Mme Gbagbo.

Lors du dernier procès de l’ex-Première dame pour crime contre l’humanité pendant la crise postélectorale, M. Yéo, alors procureur général avait requis une peine d’emprisonnement à vie, pour sceller "la réconciliation nationale" après une meurtrière crise post-électorale.

Mais la cour d’assises avait acquitté Mme Gbagbo.
ck-eak/jpc
Commentaires


Comment