Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Art et Culture

Côte d’Ivoire/ La 3ème édition des journées de retrouvailles célébrée à Assuéfry
Publié le dimanche 13 aout 2017  |  AIP
Comment


Tanda - "Kroyê" qui signifie l'union utile" en langue Bron, une mutuelle de développement de quatre villages de la sous-préfecture d'Assuefry (département de Transua), a célébré les 11 et 12 août ses journées socioculturelles.

Selon la présidente du comité d'organisation, Mme Boua Akoua Brigitte, il a été question au cours de ces journées de retrouvailles, de mobiliser les fils, filles et cadres des quatre villages Kroyê (Mérékou, Siédja, Bouakro, Dattékro), afin de booster le développement de la sous-préfecture par le changement de mentalité même si, avoue-t-elle, "il est difficile de changer les mentalités d'un seul coup".

Placé sous le thème "Développer l'homme, pour un entreprenariat gagnant au village", Kroyê 2017 a mis l'accent sur le développement des capacités humaines.

À en croire le secrétaire général de cette mutuelle, Sylvain Djaba, il s'agit avant tout d'amener chacun à croire en lui-même et à la possibilité de chacun d'apporter une chose, ou quelque chose pour le développement de la région.

"Le développement, c'est ensemble qu'on le fait. C'est pourquoi, dans notre entendement, que celui qui peut soulever une chaise, le fasse et, celui qui peut apporter du matériel et ou des moyens financiers, le fasse également", s'est-il exprimé.

Née du constat des échecs répétés des mutuelles prises individuellement, Kroyê est l'idée d'une mutuelle de plusieurs villages dont le but est de fédérer les énergies afin de proposer autre chose que ce qui se fait d'ordinaire.

C'est pourquoi, pour le président de cette mutuelle, Daté Clément qui tient les rênes de la mutuelle depuis sa création il y a trois ans, "il est temps de sortir des sentiers battus pour innover, sortir de la connaissance par empirisme et par habitude de nos parents qui souvent insistent toujours sur des chemins qui ne marchent pas".

Le sous-préfet d'Assuéfry, Kouassi Kouamé Laurent, a pour sa part encouragé l'initiative qui consiste à se développer en se mettant non seulement ensemble mais aussi en s'appuyant sur les valeurs culturelles sociologues (langue, danses, arts culinaire et vestimentaire...). Il a, à ce titre exhorté ses administrés à "l'union utile", celle qui concourt au développement, à savoir, prendre en main son destin et à enrichir l'artisanat, les cultures vivrières, pérennes, de marécages...

Au cours de ces journées qui a réuni les quatre villages concernés et même des villages voisins, il s'est agi d'activités de grand ménage, de la visite du dispensaire rénové de Mérékou avec le don d'un million FCFA du Conseil du coton et de l’anacarde, d’une finale de football organisée par Orange Côte d'Ivoire, d'expositions artisanales, de dîners gala, de danses traditionnelles, etc.

(AIP)

si/cmas

Commentaires


Comment