Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Art et Culture

Le « Tchindan » festival, un outil d’intégration nationale et sous-régionale
Publié le lundi 14 aout 2017  |  AIP
Comment


Tiébissou - La troisième édition du festival de la tenue traditionnelle et particulièrement du pagne Baoulé dénommée " Tchindan 2017" qui s’est déroulée du 11 au 13 août dans les villages jumelés de Gbomi-Kondèyaokro et Gbomi-Zambo, à 3km de Tiébissou (Centre, région du Bélier), a enregistré la présence du Burkina Faso et de plusieurs régions de la Côte d’Ivoire, démontrant le caractère intégrationniste de la manifestation.

Plusieurs autorités dont les ministres Ahousou Jeannot et Maurice Bandama ont mis l’accent sur le rôle de promotion socio-économique et culturelle de ce festival, puissant facteur de fraternité, de rapprochement des peuples, de cohésion sociale et de paix .

L’on a assisté à des parades de chefs de différents groupes en tenues traditionnelles ainsi qu'à des danses du terroir. Des artistes comme Sidonie La Tigresse et N’gues Bonsens, se sont produits au cours de ces festivités qui ont été également marquées par des expositions de la chaine de fabrication du pagne Baoulé ainsi que de sa vente.

Le thème du Tchindan festival 2017 "Costume traditionnel et pouvoir en Afrique" a été largement expliqué par tous les intervenants et particulièrement par le chef de service de la promotion des musées de Grand-Bassam, Ekra Kouamé Noël.

myk/amak/fmo
Commentaires


Comment