Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Intégration africaine: le Fonds de garantie automobile et des Ivoiriens distingués au Maroc
Publié le mercredi 16 aout 2017  |  Fraternité Matin
Promotion
© Autre presse par DR
Promotion du mérite et de l’excellence : Maïzan Noël désigné meilleur gestionnaire Africain de fonds sociaux au Maroc
Samedi 29 juillet 2017. Maizan Koffi Noël, Directeur Général du Fonds de Garantie Automobile FGA) et quatre autres citoyens ivoiriens ont été distingués au Oum Palace Hôtel de Casablanca, au Maroc, lors de la 16èmesoirée de récompenses organisée par le Réseau des professionnels pour l’intégration africaine (REPCIAF).
Comment


À Casablanca, au Maroc, où la 16e soirée de récompense organisée par le Réseau des professionnels pour l’intégration africaine (Repciaf) a eu lieu, fin juillet, le Fonds de garantie automobile (Fga), basé à Abidjan, a été doublement distingué. Ce, à l’occasion d’un dîner-gala visant à récompenser les grands bâtisseurs africains de l’émergence et du développement.

Le Fga, dirigé par Maïzan Koffi Noël – qui a reçu en personne ces distinctions- glane le prix africain du meilleur gestionnaire des fonds. En plus, le Dg part avec le super prix argent. Au cours de ce rendez-vous, ce sont 20 lauréats, représentant 10 pays africains issus des secteurs privé et public, qui ont été récompensés.

Ces distinctions «consacrent la reconnaissance de ses performances et traduisent l’avancée notable de la mission et de ses activités », souligne une note des services du Fga. Fier, Maïzan Koffi Noël a dédié ces prix à ses collaborateurs « qui, par leur travail, ont permis de rendre performante la structure ». Il s’engage à œuvrer davantage pour la satisfaction des populations et à hisser encore plus haut le Fonds à travers la mise en œuvre de projets structurants. Le Fonds assure une mission d’intérêt général, à savoir indemniser les victimes d’accidents corporels de la circulation lorsque leurs auteurs ne sont pas assurés ou identifiés. Il est financé principalement par la contribution des assurés, suivant un taux fixé à 2 % de la prime d’assurance Responsabilité civile automobile.
... suite de l'article sur Fraternité Matin

Commentaires


Comment