Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

Gestion des conseils régionaux: Le recouvrement des taxes, une plaie du Conseil régional du Goh
Publié le jeudi 17 aout 2017  |  Notre Voie
La
© Présidence par David Zamblé
La Première Dame, Dominique Ouattara comble de cadeaux les parents de Ruth Gbagbi
Vendredi 7 octobre 2016. Kpapekou. La Première Dame, Dominique Ouattara comble de cadeaux les parents de Ruth Gbagbi. Photo: Joachin Djédjé Bagnon, Président du Conseil Régional de Gagnoa
Comment


La 2ème session ordinaire de l’année 2017 du Conseil régional du Goh s’est tenue, le mercredi 9 août dernier. C’était au siège de la collectivité que dirige Joachim Djédjé Bagnon, sis au quartier Libreville. Le directeur financier de cette institution de développement local, Charles Kouamé Kouassi a présenté un tableau sombre des ressources financières qui ont été recouvrées par les travailleurs commis à cette tâche.

« Ce faible taux de recouvrement est dû aux difficultés que rencontrent nos agents sur le terrain» a-t-il expliqué. Il a pointé du doigt l’attitude des chefs de village qui, selon lui, s’opposent au recouvrement sur les marchés construits dans leurs villages. Hormis, les auxiliaires de l’administration, Charles Kouamé Kouassi a aussi accusé les commerçants et les boutiquiers des villages qui, à l’en croire, ne jugent pas utiles de reverser la taxe de la région. Ces propos n’ont pas été du goût des têtes couronnées présentes à la cérémonie.

Le président du Conseil régional du Goh, Joachim Djédjé Bagnon s’est senti obligé de prendre la parole pour faire une précision à propos des accusations de son collaborateur. « Avec tout le respect que j’ai pour les garants de la tradition, il m’est difficile d’indexer des chefs qui s’opposent au recouvrement dans les villages. Mais j’avoue que qu’il est difficile de recouvrer dans les zones évoquées par le directeur financier. Mieux, il y a aussi des conducteurs de moto-taxi qui refusent de payer les taxes de la région. Je vous informe que dans les prochains jours, nous allons approcher la mairie pour que nous puissions trouver une formule pouvant permettre aux maisons de téléphonie mobile qui ont leurs antenne installées dans la région de nous verser des devises financières» a-t-il déclaré. Cette mise au point n’a pas mis fin à la colère des chefs de villages.

Au terme de la cérémonie, Joseph Gadji Dagbo a aussi réagi face aux propos du directeur financier. «Je suis un peu surpris par le refus du Conseil régional de nous donner possibilité de réagir face à des accusations au cours d’une réunion où il nous a conviés. Permettez-moi de souligner que les chefs de village ne sont pas opposés au recouvrement dans les marchés des localités qu’ils administrent. Mais plutôt à la formule utilisée par les agents du Conseil régional. Car il est inadmissible que les auxiliaires de l’administration qui ont veillé à la construction des marchés dans leurs villages depuis dix années soient ignorés quand il s’agit du recouvrement des taxes» a-t-il répliqué. Soulignons que les présidents des commissions lors de leur intervention ont tous souhaité une amélioration de la stratégie de recouvrement des taxes du Conseil régional du Goh pour une amélioration des recettes financières.

Doumbia Namory
Correspondant Permanent dans la région du Goh
Commentaires


Comment