Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ L’ONG Technoserve mesure l’impact de ses formations sur le monde paysan
Publié le jeudi 17 aout 2017  |  AIP
Comment


Divo – Le chef de programme de l’ONG internationale Technoserve, Alexis Anouan, a affirmé mercredi à Divo que les formations initiées dans le cadre du programme Transparence cacao du chocolatier Cémoi commencent à impacter positivement les sociétés coopératives bénéficiaires.

Le projet qui concerne la formation de neuf sociétés coopératives partenaires de Cémoi est mis en œuvre par Technoserve et financé par le Conseil du café-cacao et le chocolatier. Il s’agit in fine de soutenir durablement ces coopératives sur le chemin de la professionnalisation.

«La série de formations a apporté des changements précoces qu’on a pu constater sur le terrain. Dans des coopératives où le PCA avait l’habitude de tout manager seul, on commence à déléguer certains pouvoirs », a déclaré M. Anouan lors du dernier atelier que la ville de Divo a abrité de mardi à vendredi.

Il a ajouté que de plus en plus, les délégués des sociétés coopératives de même que d’autres acteurs du système comprennent mieux leurs rôles et deviennent du coup, de plus en plus efficaces.

Selon la déléguée des femmes de la coopérative Ecakop, Kouamé Aya Béatrice, avec cette formation, les choses ne peuvent plus être comme elles étaient. "Nous allons véritablement améliorer notre mode de fonctionnement", a-t-elle assuré.

A Divo, les délégués, les membres de comités de surveillance et les producteurs des sociétés coopératives que Technoserve accompagne depuis plusieurs mois dans le cadre du programme Transparence cacao ont participé à une formation sur la structuration et l’organisation des sociétés coopératives, la diversité, la gestion administrative et les services aux membres.

Ayant réalisé que les acquis des formations à l’endroit des leaders des sociétés coopératives ne sont pas toujours partagés avec les acteurs à la base, le programme Transparence cacao a choisi de renforcer les capacités de tous.

« Ce travail est inédit dans le milieu… Les délégués et membres de comités de surveillance peuvent désormais surveiller l’action de la direction », a indiqué Alexis Anouan.

(AIP)

gso/cmas


Commentaires


Comment