Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article
Santé

Centre d’hémodialyse du Chu de Cocody: Une organisation aux côtés des malades du rein
Publié le mardi 22 aout 2017  |  Fraternité Matin
Législatives
© Abidjan.net par Marc-Innoncent
Législatives 2016: cérémonie d`investiture de la liste "Ensemble pour Cocody" conduite par Yasmina Ouegnin
Mercredi 30 novembre 2016. Abidjan. Yasmina Ouegnin (photo), députée sortante de la commune de Cocody a présenté sa liste de campagne pour les prochaines lėgislatives.
Comment


L’association Ahnouanzé a rendu visite, samedi, aux malades du rein du centre d’hémodialyse du Centre hospitalier universitaire (Chu) de Cocody pour leur apporter un réconfort et leur témoigner leur solidarité. L’organisation, qui avait pour invitée spéciale la députée de Cocody, Yasmina ouégnin, a offert des médicaments et des enveloppes à 73 patients sous dialyse. Elle a également fait don de 890 000 Fcfa au centre pour renforcer son stock de médicaments et de 400 000 Fcfa pour la collation des malades. Cet acte d’entraide et de partage épouse, au dire du vice-président émile Kouamé, les valeurs d’entraide et de partage que promeut l’amicale Ahnouanzé. Yasmina ouégnin a salué, à sa juste valeur, le geste des donateurs. « Nous avons un devoir de solidarité active envers les concitoyens qui souffrent.

Quatre heures pour une séance de dialyse tous les trois jours. C’est lourd et difficile à supporter pour un malade. Mais sachez que vous n’êtes pas seuls. Nous serons toujours là pour vous », a promis la députée à ses hôtes malades du rein. Le pr Apollinaire Gnonsahé, chef du service public d’hémodialyse de Côte d’Ivoire, a traduit sa reconnaissance à l’association Ahnouanzé qui, a-t-il noté, « n’est pas à sa première action du genre. Elle vient en aide périodiquement aux patients qui sont traités par hémodialyse et qui ont des besoins, en particulier, pour acheter leurs médicaments». Il est vrai, a fait remarquer Apollinaire Gnonsahé, « que l’Etat subventionne la dialyse dans les centres publics. Mais on demande quand même une participation symbolique de 1750 Fcfa par séance au patient. Il y a des personnes qui n’arrivent pas à mobiliser cette somme. Avec leur aide, nos visiteurs permettent ainsi à ces derniers de bénéficier du traitement sur une période». Le chef du service national d’hémodialyse a relevé que la demande de dialyse est encore largement supérieure à l’offre. « Nous n’arrivons pas à prendre en compte tous les malades. C’est pourquoi, il est important de mettre l’accent sur la prévention. Cela va permettre de réduire l’incidence de la prévalence de l’insuffisance rénale », a-t-il préconisé. Avant d’indiquer que dans tous les centres de santé de Côte d’Ivoire, l’on peut contrôler le bon fonctionnement de son rein.

GERMAIN GABO
Commentaires


Comment