Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Gendarmes et gardes pénitentiaires au bord de l’affrontement à Tiassalé
Publié le samedi 26 aout 2017  |  AIP
Comment


Tiassalé - Le mercure est monté d’un cran, vendredi, entre gendarmes et gardes pénitentiaires, à Tiassalé, suite à la mise en examen d’un des éléments du second corps cité.

Sur réquisition du tribunal de première instance de Tiassalé, la gendarmerie avait convoqué un garde pénitentiaire, le sergent Konaté Mankan, soupçonné de trafic de stupéfiants et d’autres actes délictueux (notamment utilisation de son téléphone par les détenus pour communiquer avec l'extérieur) à l’intérieur de la prison.

Pendant son audition, certains de ses collègues, une dizaine, ont débarqué à la brigade pour protester bruyamment, criant au harcèlement d’autant qu’un autre des leurs avait été condamné courant juillet à sept ans de prison pour des faits similaires.

La tension a baissé après le retour du sergent Konaté à son service. Au préalable, le commandant de la brigade, pour calmer les esprits, avait reçu les gardes pénitentiaires mécontents.

De sources concordantes, un réseau de trafiquants de drogue s’est constitué à la maison d’arrêt et de correction qui impliquerait des agents d'encadrement pénitentiaire. Le procureur a ouvert une enquête.

kd/kg/fmo
Commentaires


Comment