Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

L’ENSOA de retour sur ses bases à Bouaké
Publié le jeudi 31 aout 2017  |  AIP
Comment


Bouaké - L’Ecole des sous-officiers d’active (ENSOA) a été redéployée sur son site initial, une partie de l’Ecole des Forces armées (EFA) de Bouaké, après 15 ans de délocalisation du fait de la crise militaro-politique de septembre 2002.

La cérémonie consacrant le retour a été marquée, jeudi, par un repas de corps avec la haute hiérarchie militaire représentée notamment par le chef d’Etat-major général des armées de Côte d’Ivoire, le général de division Sékou Touré, et le commandant supérieur de la gendarmerie nationale, le général de division Nicolas Kouassi, en compagnie du le ministre de la Défense, Hamed Bakayoko.

Le Lieutenant-colonel Kouassi Bi Vigoné, commandant de l’ENSOA, a indiqué que, de retour sur son site initial après les crises successives ayant freiné son évolution, l’école est appelée à relever le défi de renouveau de l’armée ivoirienne à travers l’éducation des sous-officiers qui constituent une catégorie importante de l’armée.

Il a émis des doléances pour des moyens additionnels, à savoir un arrêté de relocalisation de l’école sur l’ancien site de l’EFA pour officialiser son retour, la réhabilitation des infrastructures, à commencer par le réabonnement aux réseaux électrique et hydraulique nationaux, la rénovation de la cuisine, le renouvellement de son parc auto et de son réservoir à carburant.

Le ministre d’Etat a promis de tout mettre en œuvre afin que les élèves sous-officiers puissent travailler dans de bonnes conditions.

L’Ecole des sous-officiers d’active a été créée le 28 mai 1978 avec pour mission essentielle, la formation des militaires non officiers. A sa création, elle faisait partie de l’Ecole des forces armées (EFA) et partageait le même site avec cette dernière. En novembre 1983, l’ENSOA a été relocalisée sur un autre site à la sortie est de Bouaké, sur la route de M’Bahiakro.


Nbf/kp
Commentaires


Comment