Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ Quatre blessés à Linguekro dans une bagarre au sujet de la visite du député de Séguéla
Publié le jeudi 7 septembre 2017  |  AIP
Comment


Séguéla - L’arrivée du député de la commune de Séguéla, Diomandé Mamadou a suscité mardi une bataille rangée entre partisans et adversaires de celui-ci à Linguekro, village du canton Kouranan situé à environ 16 km du chef-lieu de région, avec à la clé quatre blessés et deux fusils calibre 12 saisis, a relevé l’AIP, mercredi.

Pour l’un des meneurs de la fronde, Bakayoko Lacina, rencontré à Linguekro, ‘’vu l’antécédent entre lui et le village, il n’était pas bienséant qu’il vienne’’, faisant allusion à des promesses de campagne non tenues depuis les législatives de 2012.

Pour ce faire, ils ont érigé un barrage à l’entrée du village et ont tendu un guet-apens au cortège du suppléant du ministre d’Etat, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, malgré la médiation menée la veille par les sages des deux villages.

Des échauffourées qui éclatent entre la garde rapprochée du député et ‘’une partie des jeunes du village’’, selon Diomandé Namory, un habitant de Téguéla, trois jeunes de Linguekro sont blessés suite à des coups de gourdin et de machette quand un blessé est enregistré du côté de Téguéla.

De l’avis du docteur Kané Noumoutié, en service à Zouan-Hounien et à qui le député Diomandé Mamadou allait rendre une visite de courtoisie, ces dérapages ne sauraient être expliqués par la non réalisation de promesses électorales.

En sus, trois cases ont été incendiées. Chaque camp accuse l’autre d’y avoir mis le feu.

Toutes nos tentatives pour joindre le député sont restées vaines, celui-ci étant rentré à Abidjan et ses numéros de téléphone étant fermés.

L’affaire est désormais entre les mains de la gendarmerie, a-t-on appris.

Les vives dissensions entre les cadres du Rassemblement des Républicains (RDR, parti au pouvoir) à Séguéla provoquent couramment des querelles entre les partisans de ceux-ci, rappelle-t-on.

(AIP)

kkp/fmo
Commentaires


Comment