Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Les populations exhortées à l’union après la crise de chefferie à Baazra 2
Publié le jeudi 7 septembre 2017  |  AIP
Comment


Zuénoula - Boan Lou Gotrè Chantal, candidate déboutée par le corps préfectoral dans la succession du chef légitime de Baazra 2, Ya Bi Bouan André, a appelé ses parents au calme, à l'union, au pardon et à la réconciliation pour le développement de leur village.

Selon le courrier dénommé "affaire de chefferie de Baazra 2" parvenu jeudi à l’AIP , Mme Boan demande « pardon également à certains membres de la communauté villageoise qui se sont sentis frustrés » car son « devoir est d'œuvrer au bien-être des populations et au développement ». Elle invite la jeunesse de son village de se ressaisir et surtout à œuvrer dans le sens du respect des autorités administratives y compris l'actuel chef.

Boan Lou Gotrè Chantal a, par ailleurs, a réitéré ses remerciements d'emblée aux autorités administratives pour le règlement définitif du litige entre son camp et celui du chef Ya Bi Bouan André et imploré le pardon pour les désagréments survenus pendant cette période.

Le préfet du département de Zuénoula, Amani Tiémoko a débouté fin août, un groupe d’opposants du village de Baazra 2 venu manifester devant les locaux de la sous-préfecture pour exiger la destitution du chef légitime, Ya Bi Bouan André.

Ces opposants, conduits par Dame Bouan Lou Gotrè Chantal reprochaient le 22 août, au chef Ya Bi, la vente de terrains, ses écarts de langage ou injures publiques envers les administrés, le viol de femmes et aussi la vente de portions de forêts.

akr/ena/fmo
Commentaires


Comment