Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Des agents de la mairie d’Odienné en grève pour 18 milliards d’arriérés de salaires
Publié le jeudi 21 septembre 2017  |  AIP
Comment


Odienné - Des agents municipaux d’Odienné observent un arrêt de travail depuis mardi pour revendiquer 18 milliards d’arriérés de salaires à l’Etat ivoirien, accumulés lors de la crise militaro-politique de 2002-2011, a appris l’AIP, mercredi, auprès des grévistes.

«Nous sommes en grève. L’Etat nous doit des arriérés de salaires variant entre 3 et 6 ans d'impayés. Nous voulons nous faire entendre pour que l’on nous paye notre dû. La crise ayant pris fin depuis 2011, notre revendication devrait être une priorité pour l’Etat parce que nous avons travaillé plusieurs années sans salaires à cause de la crise de 2002 », a déclaré le délégué des grévistes, Kamaté Soualio.

Guichet d’état civil fermé, la cour de la mairie est vide car les agents sont assis devant le portail. Les quelques demandeurs de documents administratifs (extrait de naissance, légalisation, déclaration de naissance ou de décès) se disent surpris par la fermeture de tous les services de la mairie, constate-t-on.

En mars, le collectif des syndicats des agents de mairies et le ministre de l’intérieur avaient convenu de l’apurement des arriérés de salaires avant fin 2017. Le montant global des arriérés est évalué à 18 milliards et concerne 92 mairies de l’ex-zone Centre, Nord et Ouest (CNO). il s'agit des agents municipaux des ex-zones sous contrôle de la rébellion, rappelle-t-on.


ss/fmo
Commentaires


Comment