Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Swollen shoot : Près de 2000 ha de vergers arrachés dans la zone de Gagnoa (FIRCA)
Publié le jeudi 21 septembre 2017  |  AIP
Comment


Gagnoa - Exactement 1 948 ha de vergers cacaoyers, attaqués par la maladie du swollen shoot dans la délégation régionale café cacao de Gagnoa sur la période 2014-mars 2017, ont été arrachés dans le cadre de l’élimination des vergers infectés, a révélé mercredi à Gagnoa, Issiaka Yaméogo, chargé des programmes au Fonds interprofessionnel pour la recherche et le conseil agricole (Firca).

« Soit 409 ha à Gagnoa, 304 ha à Oumé et 1235 ha à Sinfra », a précisé l’expert du Firca, dans un entretien avec la presse, assurant que dans la délégation régionale de Gagnoa, composée des départements de Gagnoa, Oumé et Sinfra, le niveau d’infiltration du swollen shoot est « très fort », singulièrement, dans les deux dernières localités citées.

Tous les environs de Bayota (35 km de Gagnoa) ainsi que la région frontalière avec la ville de Sinfra, constituent une zone fortement infectée, a ajouté Issiaka Yaméogo, au sortir de l’atelier de lancement officiel de la campagne d’information et de sensibilisation sur le programme d’intensification de l’arrachage-replantation des vergers infectés par la maladie du swollen shoot du cacaoyer dans la délégation régionale de Gagnoa.

Le swollen shoot du cacaoyer ou "maladie de gonflement des rameaux" atrophie progressivement les fèves de cacao, au point d’occasionner des pertes de l’ordre de 25 à 50% des revenus du producteur, dès les deux premières années d’infection du verger. C’est une maladie virale, dont les vecteurs connus à ce jour, sont des espèces de cochenilles. Elle est endémique en Afrique de l‘Ouest, notamment en Côte d’Ivoire, au Ghana et au Togo, indique-t-on.

Au regard du niveau d’atteinte des résultats, la délégation régionale de Gagnoa est parmi les régions qui ont atteint les objectifs en terme de lutte contre le swollen shoot même si les superficies à arracher sont encore importantes dans la région par rapport aux attentes du projet pilote, a précisé M. Yaméogo, rappelant que le premier recensement exhaustif des vergés infecté a été mené à partir de 2008 quand bien même la maladie prévalait déjà.

dd/fmo
Commentaires


Comment