Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Civisme et Citoyenneté : la violence juvénile au cœur d’un atelier de réflexion
Publié le mardi 26 septembre 2017  |  Ministères
Civisme
© Ministères par DR
Civisme et Citoyenneté : la violence juvénile au cœur d’un atelier de réflexion
lundi 25 septembre 2017. Abidjan. L’Atelier sur la prévention des nouvelles formes de violence et de la radicalisation des jeunes en Côte d’Ivoire a démarré au Conseil Economique, Social, Environnemental et Culturel. Cet atelier, ouvert à tous, est un cadre de réflexion et de recommandations sur les politiques, les stratégies, et les instruments à déployer pour traiter le problème.
Comment


L’Atelier sur la prévention des nouvelles formes de violence et de la radicalisation des jeunes en Côte d’Ivoire a démarré ce lundi 25 septembre 2017 au Conseil Economique, Social, Environnemental et Culturel.
Cet atelier, ouvert à tous, est un cadre de réflexion et de recommandations sur les politiques, les stratégies, et les instruments à déployer pour traiter le problème.
Des experts et religieux sont mis à contribution pour permettre à la Côte d’Ivoire de trouver une solution durable aux nouvelles formes de violences qui se présentent. Du 25 au 26 septembre 2017, il est question de violences nouvelles, d’extrémisme, d’enfants en conflit avec la loi, de radicalisation, de djihadistes et de terroristes, de la forte montée de la violence juvénile.
« Cette situation qui s’est installée progressivement sous nos yeux s’est déjouée de presque tous les moyens et instruments qui ont été mis en œuvre pour y mettre fin », a déploré » le Ministre de la Promotion de la Jeunesse de l’Emploi des jeunes et du Service Civique Sidi Tiémoko Touré, à l’ouverture des travaux.
L’heure est à une réflexion profonde, selon le Ministre. Il s’agit de comprendre et traiter les causes et les conséquences de ces nouvelles formes de violence et de la radicalisation portées par ces jeunes. L’objectif est de traiter le mal à la racine.

« Et notre souci devra être en chaque instant de nos travaux de penser à les protéger, à les sortir de la vulnérabilité, à proposer des solutions préventives auxquels ils adhèrent pour éviter le basculement », a rappelé le Ministre aux participants.
Pour lui le moyen de lutte le plus sûr pour gagner contre les nouvelles formes de violence et de radicalisation des Jeunes est la prévention et l’éducation.
Commentaires


Comment