Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

Actualisation du document de la politique nationale pour la prise en charge des OEV
Publié le mardi 26 septembre 2017  |  AIP
Comment


Yamoussoukro - Les acteurs intervenant dans le domaine du VIH ont débuté lundi à Yamoussoukro un atelier en vue d'actualiser le document de politique nationale pour les soins et le soutien aux orphelins et autres enfants vulnérables du fait du VIH (OEV) en Côte d'Ivoire.

Un document de politique nationale de prise en charge des OEV a été élaboré pour formaliser la vision et les orientations nationales en 2005 et actualisé en 2010 pour apporter une riposte au phénomène.

En dépit des efforts, la pandémie du VIH reste problème de santé publique et de développement dont les conséquences sont considérables. La Côte d'Ivoire enregistre, selon l'EDS MICS, un taux de séroprévalence de 3,7% et compte environ 476 391 OEV selon le PN-OEV 2016.

Il s'agit, pour les participants, de réviser la dernière version du document élaboré il y a sept ans et de l'adapter aux nouvelles orientations nationales et internationales en s'appuyant sur le draft proposé par le Programme national de prise en charge des orphelins et autres enfants rendus vulnérables du fait du VIH/Sida (PN-OEV).

"L'objectif est de réduire l'impact du VÏH pour une génération sans Sida, améliorer la prise en charge et la qualité de vie des OEV et leurs familles, mais surtout de rendre les familles autonomes pour se prendre en charge", a précisé la directrice du PN-OEV.

Amitié Solange a confié qu'il s'agira également d'impliquer la partie nationale pour prendre le relais.

La représentante pays de l'Agence américaine des centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC partenaire financier), Laïssa Ouédraogo, faisant remarquer l'évolution du coût et de la stratégie des prises en charge, s'est dit satisfaite de la révision du document pour la pérennisation du programme.

Présidant l'ouverture des travaux, le chef de cabinet du ministre de la Femme de la Protection de l'enfant et de la Solidarité, le Dr Kouame N'Guessan, a rassuré sur le soutien du gouvernement, puis invité les participants à ressortir un document qui répond aux attentes du gouvernement.

nam/kp
Commentaires


Comment