Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ Le maire de Ferkessédougou appelle au respect des infrastructures routières
Publié le jeudi 28 septembre 2017  |  AIP
Comment


Ferkessédougou - Le maire de Ferkessédougou, Ouattara Alain Blidia a appelé les usagers au respect des arbres et des infrastructures routières dans la commune, à la suite des dégâts constatés sur la voie express encore en chantier, lors d'une réunion du conseil municipal.

« J'interpelle les conducteurs et les commerçants. On a une belle route qui est en train d'être terminée. Il y a des espaces laissés entre les poteaux électriques, à la demande du conseil municipal. C'est pour y planter des arbres. Quand tous ces arbres seront plantés, tout le monde devra être gardien de ces arbres qui feront la fierté de la commune. Nous devons comprendre l'utilité et l'importance des arbres dans une commune », a-t-il expliqué.

Le maire a regretté les dommages déjà commis par des usagers sur des infrastructures en construction sur la nouvelle voie express de la commune. « Il y a sur cette voie des poteaux électriques en fer. On ne nous a même pas encore livré la route que déjà des chauffards ont cassé deux poteaux. Il faut que nous soyons disciplinés », a-t-il déploré.

M. Ouattara compte pendre, à l’avenir, un arrêté pour sanctionner les personnes qui seront auteurs des dommages sur la voirie. « Je serai ferme là-dessus. Je vais prendre un arrêté que je vais remettre à la police. Tout conducteur qui va casser un poteau ou bien un motocycliste qui va casser un poteau ou un arbre verra son engin mis en fourrière », a-t-il prévenu.

M. Ouattara a également déploré par ailleurs, les comportements peu citoyens de certains commerçants et vendeurs qui refusent de quitter la voie en chantier causant des dégâts sur cette voie et s'exposant au danger des engins lourds en plein travaux.
Des mises en demeure leur seront données pour les obliger à quitter les lieux, apprend-on.

(AIP)

ti/ena/fmo


Commentaires


Comment