Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ Les chefs des villages du canton Mebara (Séguéla) reçoivent leur arrêté de nomination
Publié le vendredi 29 septembre 2017  |  AIP
Comment


Séguéla – Au nombre de 15, les chefs des villages du canton Mebara, dans la sous-préfecture de Séguéla (Centre-ouest), ont reçu individuellement leur arrêté de nomination des mains du préfet de la région du Worodougou, Benjamin Effoli, a relevé l’AIP, jeudi, lors d’une cérémonie à Gbohovo, village situé à sept kilomètres du chef-lieu de département.

Tour à tour, les chefs des villages de Bekro, Diarabala, Djamina, Flala, Gbalo, Gbohovo, Gbona, Kavena, Kénégbé Sud, Mena, Nianhoulego, Sena, Dualla, Téguéla et Toutouma-Trafesso ont réceptionné une copie de l’arrêté préfectoral No 017/ RW/ P.SGLA/CAB faisant officiellement d’eux ‘’les interlocuteurs de l’administration’’, selon les dires du gouverneur.

« Je vous exhorte à créer un cadre de concertation permanente avec les villages du canton, pour une cohabitation pacifique, et à jouer pleinement le rôle d’interface et de facilitateur entre l’administration et votre canton », a souhaité Medi Kané, le représentant du parrain de cette cérémonie, le président du conseil régional du Worodougou.

Pour sa part, le député Diomandé Mamadou a lancé un message de cohésion.

« Le chef de village est une aiguille qui raccommode les différents morceaux. Il doit être rassembleur », a-t-il déclaré en langue locale, sous les ovations nourries des populations qui se sont déplacées massivement sur la place publique du village de Gbohovo pour assister à cet événement, une première dans la région.

Par la suite, les autorités traditionnelles ont été investies par le chef de terre du canton Mebara, Dosso Mebassi.

Cette étape est le clou d’un processus débuté par la désignation de ces chefs selon les us et coutumes de chaque village, une consultation populaire visant, pour l’administration, à confirmer ce choix et un rapport du sous-préfet au préfet qui, au final, a pris l’arrêté de nomination, note-t-on.

(AIP)

kkp/fmo
Commentaires


Comment