Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ La CNDHCI invite chefs traditionnels et religieux à cesser de protéger les violeurs
Publié le vendredi 29 septembre 2017  |  AIP
Comment


Divo – Le vice-président de la Commission nationale des droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI),Wodjo Fini Traoré, a appelé jeudi à Divo, les chefs traditionnels et les guides religieux à mettre fin à toute tentative de règlement à l’amiable dans les affaires de viol.

« Le chef qui agirait ainsi peut être poursuivi pour complicité dans l’affaire », a précisé M. Traoré après avoir insisté sur la gravité de l’acte de viol.

Le vice-président de la CNDHCI qui animait une rencontre sur la promotion des droits de l’Homme, a invité l’assistance à dénoncer tous les cas de viol dont ils ont connaissance.

De janvier à août 2017, ce sont 28 cas de viol qui ont été officiellement enregistrés à Divo. Certaines de ces agressions sexuelles sont couronnées d’assassinat, chose qui n’empêche pas certaines autorités d’user de leur pouvoir et de leur rang social pour proposer des solutions à l’amiable.

(AIP)

gso/cmas
Commentaires


Comment